Penelope Bagieu

Cadavre exquis

par Pénélope Bagieu
Zoé travaille comme hôtesse d'accueil dans les salons. Elle s'ennuie et ne supporte plus les sourires forcés et les talons hauts. Le jour où elle rencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, elle croit enfin à sa bonne étoile.

Culottées (1) : Culottées 1

par Pénélope Bagieu
Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l'Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.

Culottées (2) : Culottées 2

par Pénélope Bagieu
Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d'investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde... Les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

Joséphine 1

par Pénélope Bagieu
Les tribulations de Joséphine, trentenaire célibataire. Elle travaille dans un bureau, a une soeur mariée, qui a des enfants blonds et sages qu'elle élève dans une grande maison, et des parents qui la culpabilisent. Maladroite et gaffeuse, mais fleur bleue, Joséphine ne désespère pas de rencontrer l'homme idéal, ce à quoi elle s'active vigoureusement, s'attirant une série de malheurs.

Joséphine 2 : Même pas mal

par Pénélope Bagieu
Joséphine tombe amoureuse d'un homme marié, qui bien sûr lui promet de divorcer bientôt. Toujours gaffeuse et complexée par ses hanches, elle se met au yoga, envisage la liposuccion, doit former une stagiaire et changer d'appartement.

Joséphine 3 : Joséphine change de camp

par Pénélope Bagieu
La vie de Joséphine connaît un grand changement : elle vit désormais en couple avec Simon et découvre les petits tracas et les joies de la vie à deux. Cette nouvelle situation ne l'empêche pas de multiplier les gaffes et de se mettre en permanence dans des situations impossibles.

La page blanche

par Boulet
Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni son nom ni ce qu'elle fait. Menant l'enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité.

Ma vie est tout à fait fascinante

par Pénélope Bagieu
Les histoires et péripéties de Pénélope, une illustratrice parisienne de 25 ans qui vit dans un minuscule appartement avec son chat et sa collection de chaussures. Réticente à faire du sport, coincée entre une mère envahissante et un petit ami qui ne l'écoute pas, elle peut compter sur ses copines, les soldes, les séries TV, la presse people et les macarons pour se changer les idées

California dreamin'

par Pénélope Bagieu
Ellen, née dans une famille juive de Baltimore en 1941, rêve de devenir chanteuse. Elle a une voix exceptionnelle mais cache une faille : elle est boulimique et grosse, trop pour espérer devenir une star. A 19 ans, elle devient Cass Elliot et tente sa chance à New York. C'est là qu'elle tombe amoureuse de Denny, le chanteur des Journeymen. ©Electre 2015

Musiques du monde

Mistakes on purpose : Ethiopiques, vol. 30

par Girma Bèyènè
Girma Bèyènè est une véritable légende de la musique éthiopienne. Après un exil aux Etats-Unis et un silence radio qui a duré 25 ans, il a accepté avec jubilation l'invitation du groupe Akalé Wubé à revenir sur le devant de la scène. Le come-back a eu lieu en septembre 2016 lors d'un concert mémorable avec Akalé Wubé au Studio de l'Ermitage (Paris 20). Tracks (Arte), Le Monde, Libé ont relayé cet évènement majeur qui a suscité une grande émotion chez les fans de musique éthio et au-delà. L'aventure ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin... Sous la direction de Francis Falceto (directeur de la célèbre série Ethiopiques), Girma et Akalé Wubé se sont retrouvés en studio pour immortaliser cette renaissance.

The rough guide to ethiopian jazz

par Anthologie

Arbina

par Noura Mint Seymali
Descendante d'une grande lignée de musiciens mauritaniens, née dans une famille de griots, elle a choisi dès son plus jeune âge de porter le flambeau de cette tradition. Avec son groupe, composé de son guitariste de mari, et lui aussi griot, Jeiche Ould Chighaly, du bassiste Ousmané Touré et du batteur Matthew Tinari, elle est à la fois à l'avant garde de la musique mauritanienne et garante de sa tradition. Avec son premier album (Tzenni) elle a su faire connaître sa musique sur la scène mondiale. Sur ce deuxième essai la musique s'est intensifiée, le groupe a passé beaucoup de temps à tourner. Arbina est un nom pour "Dieu", beaucoup des chansons en appellent à sa grâce et sa protection, toutes ont en commun la poésie des griots, complexe et associative.

A thousand cranes

par Cigdem Aslan
Ce second album est l'hypnotique suite des chansons des années 20 de Smyrne et d'Istanbul qu'on trouvait sur son premier disque. L'artiste entame ici sa migration à travers les âges et les frontières pour poursuivre son voyage d'exploratrice des chansons d'Athènes, des Balkans et du sud-est anatolien. Le groupe de Cigdem, composé de musiciens de classe mondiale, sous la houlette une fois encore du directeur musical Nikolaos Baimpas, accompagne ce voyage avec un style moderne et un son limpide, embellissant les racines profondes de ces mélodies avec des influences jazzy modernes et des improvisations inspirées. Les chansons évoquent avec romance et nostalgie, de façon languissante, une époque où les cultures, les langues et les ethnies entrent en collision pour créer une musique qui s'infiltre jusqu'à nos os, avec la joie et la tragédie mélangées. Cet opus est une célébration et un hommage à une époque qui, maintenant plus que jamais, semble à la fois lointaine et très proche de nous.

Hors sol

par Grèn Sémé
Entre poésie rock, pulsations dub et rythmes ternaires, le groupe invente une chanson totalement inédite où le créole et le maloya de La Réunion donnent rendez-vous à Brel, Bashung et Noir Désir. Trois ans après un premier album remarqué, il trouve avec ce second opus le parfait équilibre entre puissance et fragilité, et s'affirme comme l'une des voix les plus originales de la nouvelle scène francophone. A l'écoute se dégage une impression paradoxale de classicisme et de singularité, comme s'il venait d'une tradition ancienne qui n'a jamais existé.

Je dis oui !

par Pink Martini
Le "petit orchestre" de Portland, Oregon, fondé par Thomas M. Lauderdale en 1994 qui réunit douze musiciens d'horizons bigarrés et dont le single Je ne veux pas travailler a fait le tour du monde sort, après quelques rétrospectives, un album aux mêmes accents internationaux, marque de fabrique du groupe depuis ses débuts. Le plus français des groupes américains célèbre à nouveau et avec amusement le flegme et l'espièglerie de notre très cher pays et on dit oui à ce joli garçon aux accents de rumba.

Koya

par Abou Diarra
Un parcours poétique de la terre du Mali aux racines du Bayou, jalonné par la douce mélancolie du kamale n'goni et les vibrations urbaines de Nicolas Repac. Marqué par la culture ancestrale des chasseurs mandigues, Abou Diarra est un joueur de n'goni (harpe guitare malienne) au parcours atypique et étrange. Formé par un maître virtuose et aveugle, connu sous le pseudonyme du "Vieux Kanté sans commentaire", il a sillonné pendant plusieurs mois les routes d'Abidjan-Bamako-Conakry à pied, accompagné de son seul instrument. Traversant les villages les plus réculés d'Afrique de l'Ouest comme les mégalopoles modernes, il y a puisé tour à tour des sons cachés traditionnels et des musiques urbaines contemporaines. Sa musique parle du voyage, de l'exil, du mouvement. Fasciné par le blues, le jazz, le reggae, il explore et cherche des harmoniques hors des gammes traditionnelles en ajoutant des cordes à son instrument, en expérimentant des techniques inspirées des grands du jazz et du blues, en utilisant son n'goni comme une guitare, une basse, une harpe ou une percussion, dans des balades silencieuses et nostalgiques ou des rythmes endiablés de bals poussières.

Madjafalao

par Orchestre Poly Rythmo
L'Orchestre est tout comme Fela Kuti, un pionniers de l'afobeat et de l'afro funk. Depuis 1966, ils ont durablement influencé les scènes électro. Il sont de retour avec un concentré de funk cuivré et de percussions redoutables et cela sonne comme un classique immédiat...

Main blue

par Marion Rampal
Sous le ciel d'une New Orleans réinventée, Marion Rampal a façonné des chansons fulgurantes et simples. Amours trahis, soulèvements, tempêtes, mais, la matière de Main blue est le bleu profond, celui qui baigne les bayous et qui imprègne toutes les musiques du Delta du Mississippi. Lors d'un voyage buissonnier aux États-Unis, au gré des mémoires qu'il ravivait, elle a composé les mélopées singulières de cet album. Inspirée par le français des créoles et des cajuns, elle a créé sa "langue des coeurs coulés". Sa voix se déploie dans un va-et-vient vivace et libertaire entre tradition et invention, mélodies entêtantes et improvisation, émotions contenues et déferlement soul. La fée batteuse Anne Paceo et le Rhodes-Chief Pierre-François Blanchard attisent ce feu d'un groove puissant, lové au fond du temps. Son disque célèbre le blues comme art d'incarner l'émotion. C'est un carrefour d'influence où les chansons, les rythmes et les langues traversent les mers et descendent les rivières.

Recados de fora

par Bonga
Avec son album Recados de fora (Messages d'ailleurs), Bonga raconte un parcours fascinant à travers plusieurs époques et plusieurs continents, et toujours avec l'océan Atlantique en fil d'Ariane. S'il fait la part belle au rythme semba, à l'image du titre Tonokenu, l'album est aussi l'occasion de se souvenir de belles personnes qui ont marqué le parcours du chanteur : Remy Kolpa-Kopoul, journaliste français parti trop tôt, voix inoubliable et grand amateur de la musique brésilienne dans le titre Banza Rémy. Cesaria Evora dont il reprend l'inoubliable Odji maguado. Ou encore le grand compositeur brésilien Zé do Norte, dont il donne une version extatique de Sodade, meu bem, sodade, portée par la guitare portugaise dans la grande tradition du fado.

Polar nordique

Anges déchus

par Gunnar Staalesen

Betty

par Arnaldur Indridason
Dans sa cellule, un homme fait le récit de sa rencontre avec la belle et irrésistible Betty. Il raconte la découverte du mari de celle-ci assassiné, et comment il a été accusé de ce meurtre.

Cyanure

par Camilla Läckberg

Été

par Mons Kallentoft
La ville de Linköping est terrorisée par un pervers sexuel qui commet des meurtres particulièrement monstrueux. Ce dernier va jusqu'à enlever la fille de l'écrivain de romans policiers Malin Fors.

Froid mortel

par Johan Theorin
A Valla, en Suède, La Clairière est une école particulière située à côté d'une clinique psychiatrique judiciaire. Elle permet aux enfants de ces criminels dangereux de rester en contact limité et surveillé avec eux. Jan Hauger, récemment embauché comme éducateur est à la recherche d'une femme, son amour de jeunesse, à qui il est lié par un étrange pacte.

La femme dans le frigo : une enquête de Varg Veum, le privé norvégien

par Gunnar Staalesen

La mort du démon

par Anne Holt

La princesse des glaces

par Camilla Läckberg

Millénium (3) : La reine dans le palais des courants d'air

par Stieg Larsson

L'art de mourir

par Anna Grue
Kamille Schwerin, une sculptrice célèbre, découvre sa mère assassinée au milieu de ses oeuvres détruites. Tandis que la police pense que la cible était l'artiste, l'inspecteur Flemming, lui, soupçonne cette dernière. Un an après le meurtre, Dan Sommerdahl, détective privé, croise la route de Kamille en participant à la même téléréalité. Les deux enquêteurs tentent de résoudre cette affaire. ©Electre 2014

Le cerveau de Kennedy

par Henning Mankell

Le Chinois

par Henning Mankell
Une tache écarlate sur la neige. Plus loin, une jambe... En tout, dix-neuf personnes massacrées à l'arme blanche à Hesjövallen. Selon les médias, un psychopathe a frappé. Pour la juge Birgitta Roslin, tout est trop bien organisé. Sa seule piste: un ruban rouge chinois. Indice qui la mène jusqu'à Pékin, dans les familles des émigrés du siècle dernier. Les humiliés auraient-ils pris leur revanche ?

Le Prédicateur

par Camilla Läckberg

Le sang versé

par Asa Larsson
L'avocate Rebecka Martinsson, en mission pour son cabinet, est de retour dans sa ville natale de Kiruna. Une femme pasteur est retrouvée mutilée et pendue à l'orgue de son église. Ce meurtre n'est pas sans rappeler à la jeune femme une affaire similaire qui a eu lieu un an auparavant.

Les enquêtes du département V (1) : Miséricorde

par Jussi Adler-Olsen
L'inspecteur Carl Morck et son assistant Hafez el Assad rouvrent le dossier de la disparition, cinq ans auparavant, de la femme politique qui incarnait l'avenir du Danemark. Prix du Meilleur polar scandinave 2011, Prix des lectrices de Elle 2012 (policier).

L'expédition

par Monica Kristensen

Ce doux pays

par Ake Edwardson

Comment prendre le large sans perdre sa perruque !

par Catharina Ingelman-Sundberg
Le Gang des dentiers part en croisière... et pose ses valises en France !

Fin d'été

par Johan Theorin
Kent et Veronica Kloss sont les propriétaires d'un vaste complexe touristique suédois, le Olandic resort. L'été s'annonçait calme, mais un vieil homme, le Revenant, hanté par les fantômes de son passé, se plaît à venir rôder autour de la propriété avec la ferme intention de leur nuire, pour une raison inconnue. ©Electre 2015

La femme en vert

par Arnaldur Indridason
Nouvelle enquête du commissaire Erlendur et ses adjoints Elinborg et Sigurdur Oli. Les 3 policiers sont appelés sur un chantier après la découverte d'ossements humains enterrés depuis la Seconde Guerre mondiale. Pendant ce temps, Eva, la fille d'Erlendur, l'appelle au secours. Il la retrouve dans le coma et enceinte. Prix Clé de verre 2003, Gold Dagger 2005, Grand prix des lectrices de Elle 2007.

Le ciel se trouve sur Terre

par Ake Edwardson
A Göteborg, peu de temps avant Noël, Erik Winter tente d'arrêter celui qui accoste des enfants dans les lieux publics et qui aurait enlevé et blessé un petit garçon. Le commissaire est persuadé que le coupable est aussi impliqué dans plusieurs agressions d'étudiants.

Police

par Jo Nesbo

Rendez-vous à Estepona

par Ake Edwardson
Peter Mattéus est publicitaire. Il a du succès dans son travail, il est un heureux père de famille, mais ce bonheur est troublé lorsqu'il reçoit des photos de sa femme, Rita, et de ses enfants. Le couple est contraint de se rendre sur la Costa del Sol.

Un cri sous la glace

par Camilla Grebe
AVEZ-VOUS DÉJÀ PERDU LA TÊTEPAR AMØUR ?Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper,qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main.Mais il ne veut surtout pas qu'elle ébruite la nouvelle.Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l'on retrouvedans sa superbe maison le cadavre d'une femme, la tête tranchée.Personne ne parvient à l'identifier.Peter, policier émérite, et Hanne, profi leuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d'apprendre que ses jours sont comptés.Dans un Stockholm envahi par la neige, un double récit étourdissant prend forme. Chaque personnage s'avère cacher des zones d'ombre. À qui donc se fier pour résoudre l'enquête ? « Un thriller captivant sur les aspectsles plus sombres de l'amour. »Sk°anska Dagbladet « Un tour de force qui catapulte Camilla Grebe parmiles meilleurs auteurs de polars nordiques. »Kirkus

Pedro Almodovar

Dans les ténèbres

par Pedro Almodovar
Yolanda Bell, une chanteuse de cabaret recherchée par la police, se réfugie dans un couvent. Elle va y découvrir des moeurs inhabituelles...

Femmes au bord de la crise de nerfs

par Pedro Almodovar
Dans l'un des appartements les plus chics d'Espagne, quelques femmes à bout de nerfs : Pepa est obsédée par son ex-amant Ivan qui vient de rompre, Candela a découvert que son amant était un terroriste chiite, Lucia sort tout juste d'un séjour de 20 ans dans un hôpital psychiatrique. Et il reste encore Marisa, la copine du fils d'Ivan, qui visite l'appartement...

Kika

par Pedro Almodovar
Kika aime Ramon, un photographe voyeur. Elle le trompe avec Nicholas, beau-père de Ramon. Il y a aussi Juana, la femme de ménage de Kika et dont le frère Pablo, est un acteur de films porno. Tout ce petit monde est secrètement filmé par Andréa Balafrée journaliste de choc pour son émission en direct "Le pire du jour"...

La fleur de mon secret

par Pedro Almodovar
Léo écrit des romans sentimentaux sous le pseudonyme d'Amanda Gris. Epouse en manque d'amour, romancière en manque d'inspiration, elle est décidée à détruire son oeuvre. c'est alors qu'elle rencontre Angel rédacteur en chef des pages culturelles d'"El Pais" et fan d'Amanda Gris...

La loi du désir

par Pedro Almodovar
Pablo Quintero est un cinéaste à la mode. Son amant le quitte et il se console avec un jeune homme fou de lui et très jaloux, Antonio. Parralèlement, Pablo commence à écrire son nouveau film, inspiré de la vie de sa soeur Tina autrefois un homme...

La piel que habito

par Pedro Almodovar
Depuis que sa femme a été victime de brûlures dans un accident de voiture, le docteur Robert Ledgard, éminent chirurgien esthétique, se consacre à la création d'une nouvelle peau, grâce à laquelle il aurait pu sauver son épouse. Douze ans après le drame, il réussit dans son laboratoire privé à cultiver cette peau : sensible aux caresses, elle constitue néanmoins une véritable cuirasse contre toute agression, tant externe qu'interne, dont est victime l'organe le plus étendu de notre corps. Pour y parvenir, le chirurgien a recours aux possibilités qu'offre la thérapie cellulaire. Outre les années de recherche et d'expérimentation, il faut aussi à Robert une femme cobaye, un complice et une absence totale de scrupules. Les scrupules ne l'ont jamais étouffé, il en est tout simplement dénué. Marilia, la femme qui s'est occupée de Robert depuis le jour où il est né, est la plus fidèle des complices. Quant à la femme cobaye...

Parle avec elle

par Pedro Almodovar
Benigno, un jeune infirmier, et Marco, un écrivain d'une quarantaine d'années se retrouvent à la clinique El Bosque, où travaille Begnino. Lydia, la petite amie de Marco, torero professionnel, est plongée dans un coma profond suite à un accident survenu lors d'une corrida. Benigno est au chevet d'Alicia, une jeune danseuse également dans le coma. C'est le début d'une grande amitié quelque peu mouvementée.

Qu'est ce que j'ai fait pour mériter çà !

par Pedro Almodovar
Gloria, femme de ménage débordée et dépressive, vit avec sa belle-mère, son mari et ses deux fils dans son appartement de 40m². Un jour, la pharmacienne lui refuse des amphétamines et là, Gloria craque...

Talons aiguilles

par Pedro Almodovar
Becky Del Paramo, chanteuse célèbre, retrouve sa fille Rebeca après 15 ans d'absence. Cette dernière présentatrice à la télévision, s'accuse en direct du meutre de son mari. Un juge étrange arbitre ces mortelles retrouvailles...

Volver

par Pedro Almodovar
Madrid et les quartiers effervescents de la classe ouvrière, où les immigrés des différentes provinces espagnoles partagent leurs rêves, leur vie et leur fortune avec une multitude d'ethnies étrangères. Au sein de cette trame sociale, trois générations de femmes survivent au vent, au feu, et même à la mort, grâce à leur bonté, à leur audace et à une vitalité sans limites.

Profitez des ressources numériques de la médiathèque !

La médiathèque sera fermée du 14 au 28 août.
Réouverture le mardi 29 août aux horaires suivants.

Pendant ce temps, profitez des ressources numériques.
Abonnés, connectez-vous avec votre numéro de carte et votre mot de passe et offrez-vous musique, concerts, films, documentaires et presse en ligne !


En savoir plus

L’été à la médiathèque

Du 4 juillet au 2 septembre inclus, la médiathèque passe à l’heure d’été et change ses horaires ! De plus, à partir du 4 juillet, empruntez jusqu’à 25 documents (contre 16 habituellement), avec la possibilité de les garder jusqu’au 12 septembre.

Disiz est sur MusicMe !

L’offre MusicMe Pro est comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, et vous permet d'écouter de nouveaux albums mis en ligne chaque semaine, des singles, des grands standards, des radios...

A découvrir, le nouvel album de Disiz, "Pacifique".

"1.54", c'est à voir sur la médiathèque numérique !

Drame, 2017.
Au lycée, Tim et Francis se faisaient souvent chamailler par d'autres élèves à cause de leur relation ambigüe. Lorsque la pression devint trop forte, Francis se suicida. Son jeune ami se jura de s'opposer de n’importe quelle manière à ceux qui les ont persécutés.

L’offre Médiathèque numérique, comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet de visionner ce film.

L'Orchestre de Paris, c'est à découvrir à la Philharmonie de Paris

Déflagrations des Earth Dances, un Sacre du printemps de la fin du XXe siècle, éruptions pianistiques du Premier concerto pour piano de Brahms : les musiques fiévreuses de Birtwistle et Brahms atteignent des profondeurs insoupçonnées. Sous la direction de Daniel Harding.

L'offre "Philharmonie à la demande", comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet d'écouter ce concert.

Allumette et Coton-tige sur Planet Nemo

Allumette et Coton-tige ne peuvent pas s'empêcher de faire des bêtises. Ils montrent aux enfants, avec beaucoup d'humour, ce qu'il vaut parfois mieux éviter de faire.

L’offre Planet Nemo, comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet de d'accéder à ces activités.

CHRONIQUES DES BIBLIOTHECAIRES

REVIVAL

Dana et Martha Cypress sont sœurs. Dana est étudiante et Martha officier de police. Elles habitent à Wasau dans le Wisconsin où les morts reviennent à la vie et la cohabitation n’est pas toujours simple. Un assassinat est alors commis : tout le monde est suspect.

 

Mentions légales

L’utilisation de ce site implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site sont donc invités à les consulter de manière régulière.

Chanteuses brésiliennes

Lettres frontières

Lettres frontière 2017-18

Le Français de Roseville

par Ahmed Tiab
Oran, Algérie. Le commissaire Kémal Fadil est appelé sur un chantier de rénovation du quartier de la Marine, où viennent d'être retrouvés des restes humains datant vraisemblablement des années 1960. L'enquête ne s'annonce pas simple ! En réalité, elle avait été commencée bien plus tôt, menée par des policiers français...

Tout est à moi, dit la poussière

par Arthur Bernard
Il y a Arthur Bernard, l'auteur, le narrateur qui court toujours derrière les autres noms. Il y a Arthur Ferdinand Bernard ou AFB, apprenti relieur de dix-huit ans à Montparnasse en 1890, également apprenti assassin puisqu'il ratera son crime et même son châtiment. Condamné à mort, il sera gracié et transporté à la Nouvelle-Calédonie. Le dossier sur lui aux Archives s'arrête en 1895. Alors on va lui inventer une suite. C'est là-bas qu'il deviendra vraiment relieur et notamment de L'Odyssée. Il construira aussi des cerfs-volants dont un oiseau géant capable de l'élever dans les airs, au-dessus de l'océan. Il ne reviendra jamais. Tout appartient à la poussière, cette insatiable. Elle dissout les morts et protège les livres que liront les vivants.

Histoire d'un qui s'en alla : Roman psychiatrique

par Pierre Willequet
Quelque part en France rurale, au début du XXIe siècle. Un jeune anthropologue est amené à entreprendre un travail de recherche en milieu psychiatrique. Admis dans un dispensaire de province, il y rencontre des procédés thérapeutiques et des agissements qui le stupéfient. Obsédé par ce dont il devient le témoin privilégié, il décide d'y mettre son grain de sel. Méthodiquement, jour après jour, il va dérober de la pire des manières le maximum d'informations et de documents relatifs à un certain patient, Georges D. Ensuite, avec patience et acharnement, il va mettre bout à bout la plupart de ces écrits pour en faire le plus étrange, le plus invraisemblables des récits cliniques. Il va sans dire que ces documents, dans leur totalité, sont rigoureusement authentiques et que l'anthropologue en question a dû, pour d'évidentes raisons, soigneusement dissimuler son identité en vue de leur publication. Pour ce faire, il a demandé au prétendu "auteur" de ce livre de lui prêter son nom. En aucun cas, cependant, ce dernier n'a rédigé la moindre ligne, le plus infime paragraphe de cet important ouvrage. Il a juste été d'accord d'y apposer son nom ce qui, reconnaissons-le, est assez minable. Pour ne pas dire franchement dégueulasse.

Hiver à Sokcho

par Elisa Shua Dusapin
A Sokcho, petite ville portuaire proche de la Corée du Nord, une jeune Franco-coréenne qui n'est jamais allée en Europe rencontre un auteur de bande dessinée venu chercher l'inspiration loin de sa Normandie natale. C'est l'hiver, le froid ralentit tout, les poissons peuvent être venimeux, les corps douloureux, les malentendus suspendus, et l'encre coule sur le papier, implacable : un lien fragile se noue entre ces deux êtres aux cultures si différentes. Ce roman délicat comme la neige sur l'écume transporte le lecteur dans un univers d'une richesse et d'une originalité rares, à l'atmosphère puissante.

Je suis mort un soir d'été

par Silvia Härri
Pietro Cerretani n'est pas celui que l'on croit, ce brave type qui mène une existence paisible, cet architecte à qui tout semble réussir. Le mensonge sur lequel il a édifié son confort se fissure lorsqu'il est contraint de revenir à Florence pour veiller une soeur en fin de vie. Le retour dans sa ville d'origine signe les prémices d'une confrontation d'une singulière violence avec un passé qu'il s'est efforcé d'enterrer, où rôdent la maladie, la gangrène des liens familiaux et la folie. Ecartelé entre les injonctions du présent et les rafales du souvenir, Pietro Cerretani va devoir choisir entre silence et parole, imposture et vérité.

La course à l'oubli

par Philippe Langenieux-Villard
Amsterdam, 1928. À la surprise générale, Ahmed Boughera El Ouafi remporte le marathon qui clôt les JO. Ce français d'origine algérienne, débarqué en 1918 d'Alger, est alors ouvrier chez Renault à Billancourt. Totalement inconnu du public, il s'était déjà classé 7ème aux Jeux de Paris en 1924. Face aux perspectives d'une vie meilleure, il accepte la proposition d'un américain lui promettant la fortune. Il finira embauché par le cirque Barnum & Bailey pour courir chaque soir contre un ours ! Avec la crise de 29, Ahmed rentre en France. Mais ayant été rémunéré pour ses prestations sportives aux États-Unis, il est interdit de compétition par le Comité Français sous prétexte d'être passé professionnel. Le rêve prend fin, l'espoir avec. Il enchaîne alors les déboires et s'abîme dans la cigarette, la boisson et le désoeuvrement. Il faudra attendre la victoire d'Alain Mimoun aux JO de Melbourne en 1956 pour qu'Ahmed entrevoie enfin une porte de sortie, laquelle se refermera bien vite... Après Les Frères Rattaire et La Pomme d'Alan Turing, Philippe Langenieux-Villard poursuit son entreprise de réhabilitation des oubliés de l'histoire. Il s'empare avec justesse de ces destins tragiques injustement contrariés.

L'effroi : Roman

par François Garde
Quand, un soir de première à l'Opéra Garnier, Louis Craon, chef d'orchestre de renommée internationale, fait le salut nazi, la stupeur est si grande que personne ne bouge dans la fosse, ni dans la salle. Personne, sauf un altiste, Sébastien Armant, qui le premier se lève et tourne le dos au chef. En quelques secondes, ce geste spontané et presque involontaire, immédiatement relayé par les médias, transforme Sébastien Armant en héros. Dès le lendemain, toutes les rédactions s'arrachent "l'homme qui a dit non". Le musicien jusqu'ici inconnu se laisse emporter dans un tourbillon de sollicitations incessantes, jusqu'au moment où un mystérieux groupe extrémiste revendiquant le geste de Craon le prend pour cible. Récit au jour le jour d'une existence qui bascule, L'effroi pose de manière originale la question de l'obéissance et de l'héroïsme ordinaires.

Les contes défaits : Roman

par Oscar Lalo
Peau d'âme, noire neige, le petit poussé... Il était zéro fois... c'est ainsi que commencent Les contes défaits. L'histoire est celle d'un enfant et de l'adulte qu'il ne pourra pas devenir. Je suis sans fondations. Ils m'ont bâti sur du néant. Je suis un locataire du vide, insondable et sans nom, qui m'empêche de mettre le mien. La page reste blanche car tout ce qui s'y inscrit s'évapore. Sans rien dire jamais de ce qui ne se montre pas, loin de la honte et de la négation, Oscar Lalo convoque avec ses propres mots, pourtant universels, la langue sublime du silence... Et c'est en écrivant l'indicible avec ce premier roman qu'il est entré de façon magistrale en littérature.

Louis Soutter, probablement

par Michel Layaz
Aujourd'hui mondialement reconnus, les dessins et les peintures de Louis Soutter (1871-1942) n'ont été remarqués de son vivant que par un cercle restreint de connaisseurs. Parmi eux, Le Corbusier et Jean Giono ont été subjugués par le trait libre de l'artiste, vrai sismographe de l'âme. Formé à la peinture académique, violoniste talentueux, marié à une riche Américaine, puis directeur de l'Ecole des beaux-arts de Colorado Springs, Soutter mène pourtant, dès 1902, une vie d'errance jusqu'à son internement forcé à l'âge de 52 ans dans un asile pour vieillards du Jura suisse. C'est là qu'il parvient à donner forme à l'une des oeuvres les plus inclassables de l'histoire de l'art. Il fallait une langue souple et subtile pour faire ressentir l'étrangeté de cet homme et nous entraîner le long d'une vie marquée par la solitude, ponctuée aussi par quelques éclats de lumière et transportée surtout par la puissance de la création.

Marcher droit, tourner en rond

par Emmanuel Venet
Atteint du syndrome d'Asperger, l'homme qui se livre ici aime la vérité, la transparence, le scrabble, la logique, les catastrophes aériennes et Sophie Sylvestre, une camarade de lycée jamais revue depuis trente ans. Farouche ennemi des compromis dont s'accommode la socialité ordinaire, il souffre, aux funérailles de sa grand-mère, d'entendre l'officiante exagérer les vertus de la défunte. Parallèlement, il rêve de vivre avec Sophie Sylvestre un amour sans nuages ni faux-semblants, et d'écrire un Traité de criminologie domestique. Par chance, il aime aussi la solitude.