Lettres frontières 2018-2019

Amarres

par Marina Skalova
Un homme, le narrateur, débarque sur une ile dont on ignore le nom. Heureux d'arriver en ce pays si beau ou il fait chaud plein d'espoir pour sa nouvelle vie. Il fera des efforts d'intégration qui resteront vain, n'arrivant pas à se faire à la langue, aux moeurs et coutumes des habitants. Quand une maladie inconnue survient, décimant la population locale, il sera montré du doigt par les autochtones et mis à mort selon les croyances locales.

Enfance d'un chaman

par Anne Sibran
"La plante t'envoie parfois le tigre. Il est comme toi, jeune et fougueux, maladroit, la patte large, percluse de griffes. Il saute sur ta poitrine et ton corps s'alourdit. Ton souffle s'éteint presque, tandis qu'il t'emporte, les yeux larges, les babines retroussées. Tu chasses avec lui. Tu t'embusques. A la nuit, ta prunelle s'élargit et la voix qui s'échappe rugissant de ta gorge résonne si loin que tu t'arrêtes parfois, te retournes et ne trouves que toi. Cette empreinte ronde sur le sable de la berge. Ce sang lapé comme un lait chaud. Cette dent vivante, impatiente de percer. Que toi, l'enfant tigre". Mêlant le fantastique à la réalité d'aujourd'hui, ce roman chamanique étourdissant est porteur d'une spiritualité immédiate et profonde.

Le cri du Diable

par Damien Murith
Le diable crie dans les veines de Camille. Camille est jalousie. Elle cherche en vain celui qui ne la décevra plus et de village en village, de misère en misère, répand son venin. Mais le passé rattrape Camille. Alors elle fuit, se cache derrière les murs de la grande ville, loin des hommes qui la traquent. Après la noirceur de la terre et les profondeurs des tempêtes humaines, la plume vertigineuse de Damien Murith trempe ici dans le poison et achève d'un souffle épique le tragique tryptique que dresse Le cycle des maudits.

Mille ans après la guerre

par Carine Fernandez
Miguel est un vieux solitaire, veuf depuis des années, qui n'apprécie que la compagnie de son chien Ramon. Il vit dans une cité ouvrière de la région de Tolède. Un matin, il reçoit une lettre de sa soeur Nuria. Elle a perdu son époux et compte venir vivre auprès de lui. Le vieux est pris de panique : sa soeur chez lui, c'en est fini de sa tranquillité, de son bonheur innocent avec Ramon. Il faut fuir ! Son chien sur les talons, le vieux prend un autocar en direction de l'Estrémadure, où il n'était jamais retourné depuis la guerre civile. Montepalomas, le village de son enfance, est enseveli sous les eaux d'un barrage. Pourtant du lac les souvenirs remonteront. Des pans entiers de sa jeunesse belle et terrible, quand on l'appelait Medianoche (" Minuit ") et que vivait encore son frère jumeau, Mediodia (" Midi "). Un frère assassiné par les Franquistes et dont le visage, mille ans après la guerre, hante toujours Miguel. Mais peut-être est-il temps de se libérer du passé... Dans un style ample et généreux, Carine Fernandez dessine ce voyage intérieur vers la rédemption, tout en revenant sur les années les plus noires qu'ait connues l'Espagne.

S'escrimer à l'aimer

par Laure Mi Hyun Croset
Le court roman S’escrimer à l’aimer relate une histoire d’amour épistolaire. Construit en suivant les différentes parties d’un match d’escrime, il exprime comment une femme est en lutte avec elle-même, avec ses fantasmes, ses craintes et ses limites. D’un style classique, mâtiné de langue parlée, ce récit se veut avant tout badin et ironique. Le narrateur se moque, avec la complicité du lecteur, de son personnage un peu ridicule mais, comme les héros de Flaubert, pas si éloigné de tout un chacun.

Légende d'un dormeur éveillé

par Gaëlle Nohant
Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté et d'amour. Pour révéler cette vie, aussi héroïque qu'engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, des Halles à Montparnasse, non sans quelques détours, à Cuba ou à Belle-Ile. Comme si elle avait écouté les battements de son coeur dans l'atelier de la rue Blomet, suivi les séances de spiritisme durant lesquelles il libérait son inconscient, s'était assise aux terrasses du Select ou de la Coupole en compagnie d'Éluard, Man Ray, Picasso ou Garcia Lorca ; avait tressailli en écoutant les anathèmes d'André Breton, fumé l'opium avec Yvonne Georges, son étoile inaccessible, et dansé des nuits entières au Bal nègre aux côtés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. Pour ce voyage avec Desnos, elle puise dans la puissance d'évocation de la littérature, citant son oeuvre, sondant les âmes en medium et, comme lui, "parlant surréaliste". S'identifiant à Youki, son grand amour, elle l'accompagne jusqu'au bout du voyage, au camp de Theresienstadt.

O vous, soeurs humaines

par Mélanie Chappuis
Des femmes, rien que des femmes, dépeintes dans toute l’étendue de leur beauté, de leur singularité, de leur désir, de leur jalousie, de leur colère… voilà cette féminité presque universelle que nous raconte Mélanie Chappuis. Qu’elle nous décrit jusque dans les moindres détails, mettant sa plume acérée, parfois légère, parfois militante, parfois cynique au service de celles qu’elle appelle volontiers ses soeurs. Ce petit bonbon littéraire à la fois doux et piquant se dévore avec plaisir et on en redemande !

Transcolorado

par Catherine Gucher
Au-dessus des grandes plaines, quand le ciel immense est trop bleu, une fille un peu cabossée par la vie monte dans le bus. Le Transcolorado l'emmène jusqu'à l'arrêt des quatre montagnes, et puis elle rentre. Le jour où Tommy avec sa balafre passe la porte du bar du bout de la route, elle sait que quelque chose s'avance qui peut changer un bout de son existence.

Trois saisons d'orage

par Cécile Coulon
Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d'un pays qui s'en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d'une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L'histoire d'André, de son fils Benedict, de sa petite-fille, Bérangère. Une famille de médecins. Celle de Maxime, de son fils Valère, et de ses vaches. Une famille de paysans. Et au milieu, une maison. Ou ce qu'il en reste. Trois générations confrontées à l'Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature. Saga portée par la fureur et la passion, Trois saisons d'orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, "forteresse de falaises réputée infranchissable", où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s'étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n'y peuvent rien ; mais ils l'acceptent, car le reste du temps, elles sont l'antichambre du paradis. Cécile Coulon renoue ici avec ses thèmes de prédilection la campagne opposée à la ville, la lutte sans merci entre l'homme et la nature, qui sont les battements de coeur du très grand succès que fut Le Roi n'a pas sommeil (Ed Viviane Hamy, 2012).

Jean-Luc Godard

Bande à part

par Jean-Luc Godard
Deux voyous sympathiques, Franz et Arthur, rencontrent Odile, une jeune fille pure... Entre trois pas de madison, le trio fait les quatre cents coups... Burlesque et mélancolique à la fois...

A bout de souffle

par Jean-Luc Godard
A Marseille, Michel Poiccard, un jeune voyou, vole une voiture et tue le motard qui le poursuivait. A Paris, il retrouve, sur les Champs Elysées, Patricia, une jeune américaine qui vend le 'New York Herald Tribune'. Il lui propose de le suivre en Italie...

A bout de souffle : B.O.F de Jean-Luc Godard

par Martial Solal

Jean-Luc Godard, Histoire(s) de Musique

par Martial Solal

Jean-Luc Godard par Jean-Luc Godard 1 : 1950-1984

par Alain Bergala

Jean-Luc Godard par Jean-Luc Godard 2 : 1984-1998

par Alain Bergala

Le mépris

par Jean-Luc Godard
Paul Javal, scénariste, et sa jeune femme semblent former un couple uni. Un incident apparemment anodin avec un producteur va conduire la jeune femme à mépriser profondément son mari.

Le mépris : B.O. du film de Jean-Luc Godard

par Georges Delerue

2 ou 3 choses que je sais d'elle

par Jean-Luc Godard
<p>Ce film relate les trajectoires parallèles d&#39;une jeune femme et de la société capitaliste. Parmi deux ou trois choses en commun, la même soumission aux lois de la prostitution. " Au départ de mon film &#39;Deux ou trois choses que je sais d&#39;elle&#39; (à ce propos je vous précise que, elle, ce n&#39;est pas Marina Vlady, mais la ville de Paris) il y a une enquête parue dans le Nouvel Observateur. Or, cette enquête rejoignait l&#39;une de mes idées les plus enracinées. L&#39;idée que pour vivre dans la société parisienne d&#39;aujourd&#39;hui, on est forcé, à quelque niveau que ce soit, à quelque échelon que ce soit, de se prostituer d&#39;une manière ou d&#39;une autre...". Jean-Luc Godard.</p>

À bout de souffle

par Jean-Luc Godard
Michel Poiccard, petit voyou, vole une voiture à Marseille. Poursuivi par un motard, il le tue avec un revolver trouvé dans la boîte à gants. Arrivé à Paris, Michel retrouve Patricia sur les Champs-Élysées, où elle vend le New York Herald Tribune avec son petit accent américain. Après l’avoir caché quelque temps, elle finit par le dénoncer à la police… Un film élévé au rang de mythe dont on se souvient à peine qu’il a été un film et qui fit de Jean-Luc Godard un maître à penser du cinéma.

Alphaville

par Jean-Luc Godard
<p>Un agent secret, Lemmy Caution, a pour mission de retrouver le professeur von Braun dans la cité futuriste d&#39;Alphaville dirigée par le cerveau-robot Alpha 60. En découvrant que Lemmy veut emmener le professeur sur une autre planète, Alpha 60 le fait arrêter et le condamne à mort. Lemmy parvient à s&#39;évader et tente de détruire Alpha 60.</p>

Détective

par Jean-Luc Godard
<div class="presentation box"> <p class="bold"><strong>Le film qui a révélé Johnny Hallyday en tant qu&#39;acteur et a permis à Godard de retrouver le succès public, perdu depuis Le mépris.</strong></p> <div> <p>Dans un grand hôtel parisien, quatre groupes de mystérieux personnages entrecroisent leur destin. Deux détectives enquêtent sur le meurtre d&#39;un prince étranger. Jim Fox Warner, un entraîneur de boxe, espère la victoire de son jeune poulain, Tiger Jones, qui lui permettrait de renflouer ses caisses. Il doit à Émile et Françoise Chenal une somme importante. Un membre de la mafia recherche par ailleurs le même manager, au passé des plus troubles.<br /> <br /> <strong>Godard et l&#39;idole des jeunes</strong><br /> Jean-Luc Godard a parfois comparé la façon dont il réalise ses films à un orchestre de jazz : chacun se voit donner un thème, joue sa partie... et la musique s&#39;organise d&#39;elle-même. Cette métaphore convient tout à fait à <em>Détective, </em>qui est construit comme une symphonie autour des thèmes de la vie, de l&#39;amour et de l&#39;argent. Dans ce film policier, chaque personnage est lié aux autres tout en étant enfermé dans sa solitude. Une intrigue se noue qui laisse chaque protagoniste maître de son individualité. Avec, en arrière-fond, les musiques de Schubert, Wagner, Chopin, c&#39;est un flot ininterrompu d&#39;images, de mots, de rêves et de rythmes qui se croisent. Il en résulte un jeu d&#39;associations bizarre et amusant, propre à stimuler le spectateur.</p> <p> </p> </div> </div>

Film socialisme

par Jean-Luc Godard
<p>Alors qu&#39;une foule en vacances longe les côtes méditerranéennes à bord du Costa Concordia (4 ans avant son naufrage), deux enfants réinventent la politique en forçant leurs parents au débat. Qu&#39;est devenu le berceau de la démocratie ? Godard filme la légendaire méditerranée et livre pour bilan une "symphonie en trois mouvements" dont les invités sont Bernard Maris, Elias Sanbar ou Alain Badiou.</p>

Hélas pour moi

par Jean-Luc Godard
<p>Abraham Klimt, un détective, enquête sur la disparition de Simon Donnadieu, l&#39;époux de Rachel. Une nuit (qui pourrait être le plein jour), celle-ci reçoit pourtant la visite de Simon - ou, du moins de son apparence, car le dieu a pris le corps de son époux pour mieux la séduire. Rachel entend rester fidèle. Le dieu repart, laissant le véritable Simon à sa place. Abraham Klimt s&#39;en retourne, n&#39;ayant rien compris.</p>

Le Mépris

par Jean-Luc Godard
<p>Paul javal, scénariste, est engagé pour travailler sur une adaptation de "L&#39;Odyssée" que doit réaliser Fritz Lang. Entre Paul et sa femme Camille règne un certain malaise. Tous deux partent à Capri suivre le tournage des extérieurs. Elle lui avoue alors que non seulement elle ne l&#39;aime plus mais le méprise. D&#39;après le roman de Moravia, la rencontre de deux mythes du cinéma : Bardot/Godard. Avec, comme témoins, Homère, Fritz Lang et la Méditerranée. Un film de légendes.</p>

Loin du Vietnam

par Alain Resnais
<p>En 1967, Alain Resnais, William Klein, Joris Ivens, Agnès Varda, Claude Lelouch, Jean-Luc Godard et Chris Marker ont co-réalisé ce film pour affirmer leur solidarité avec la lutte du peuple vietnamien.</p> <p>Sept façons différentes de présenter les armées nord-vietnamiennes en pleine guerre contre les États-Unis. Un conflit opposant les riches aux pauvres sur fond d&#39;indignation ou parfois d&#39;indifférence de la part de l&#39;opinion publique mondiale.</p>

Masculin féminin

par Jean-Luc Godard
<p>Paul, qui est à la recherche d&#39;un travail et milite contre la guerre au Vietnam, est amoureux de Madeleine, une jeune chanteuse qui se préoccupe plus de sa réussite dans le métier que des manifestations sentimentales de son ami. Paul finit par trouver un emploi dans un institut de sondage où il est chargé de faire une enquête sur les principales préoccupations des Français. Il habite provisoirement chez deux de ses amies...</p>

One + One - Sympathy for the devil

par Jean-Luc Godard
Godard veut réaliser un film expérimental sur le lien entre la création, incarnée par les Stones en studio, composant le génial "Sympathy for the devil", et la destruction, à travers la mise en scène de la contestation politique et de la violence. Ce qui l'intéresse, c'est l'acte de création lui-même. Aussi prendra-t-il très mal le remontage final du film qui, entre autres changements, remplace la musique enregistrée en répétition par le titre de l'album. L'affaire se finira par une droite du cinéaste dans la figure du producteur et par la scission du film en Sympathy for the devil (version tripatouillée) et en One + one (version godardienne).Puzzle et agit-prop'"Au final, un film puzzle et agit-prop à l'écriture cinématographique radicale (…). Une sorte de songe politico-psychédélique où l'on croise, outre les Rolling Stones et Marianne Faithfull, des militants noirs membres des Black Panthers, un libraire fasciste pornographe lisant Mein Kampf ou encore l'égérie Anne Wiazemsky…" (Henri Jimenez, La république des lettres)

Pierrot le Fou

par Jean-Luc Godard
Ferdinand vient de perdre son travail. Il décide de refaire sa vie avec Marianne, une jeune étudiante qu'il a jadis aimée. Marianne commence par lui annoncer qu'il faut se débarrasser du cadavre qui se trouve dans la pièce à côté, un trafiquant à mi-chemin entre la politique et le gangstérisme... Avec un polar comme scénario, Godard semble réinventer le cinéma. Poème bleu et rouge où la mer redevient mythique et les humains des dieux.

Une femme est une femme

par Jean-Luc Godard
<p>Angela veut un enfant à tout prix, mais son mari, Emile, lui refuse. En désespoir de cause, elle lui fait croire qu&#39;elle a demandé à leur ami Alfred de lui rendre ce service et qu&#39;il a accepté. Emile, pris au piège, accède au désir de sa femme. Godard fait une "comédie musicale" ? En 1963, c&#39;est possible !</p>

Françoise Hardy

L'amour fou

par Françoise Hardy

Clair obscur

par Françoise Hardy

Greatest recordings

par Françoise Hardy

Hardy Dutronc : Biographie

par Yann Plougastel

L'amour fou

par Françoise Hardy

La pluie sans parapluie

par Françoise Hardy

Le désespoir des singes : et autres bagatelles

par Françoise Hardy

Les Années Flarenasch : 1980-1990

par Françoise Hardy

Un cadeau du ciel...

par Françoise Hardy
"Au bout de mes trois semaines entre la vie et la mort, l'hématologue a téléphoné à mon fils Thomas pour l'informer qu'on ne pouvait plus rien pour moi et qu'il devait demander à son père de revenir à Paris aussi vite que possible. Les hauts et les bas imposés, bien malgré moi, à mon fils ont dû beaucoup l'éprouver, mais imaginer ce qu'il a ressenti en apprenant l'imminence de ma disparition me bouleverse. Il vit une passe difficile sur tous les plans et n'avait pas besoin en plus d'un tel choc émotionnel ! Quand je m'ouvre de ma consternation à propos de tout ce que je lui ai infligé, il réagit avec sa délicatesse habituelle. Il est venu chaque jour me voir à l'hôpital, me dit-il. Il me tenait la main et me lisait des textes de Georges Brassens. Parfois j'ouvrais les yeux et un tel courant d'amour passait alors entre nous, qu'il se sentait beaucoup mieux en repartant. Esprit d'escalier oblige, ce n'est que très progressivement qu'une question majeure me vient à l'esprit : si les quelques médecins qui s'étaient donné tant de mal pour me tirer d'affaire - l'oncologue, le pneumologue, les chirurgiens, entre autres - en étaient arrivés à déclarer forfait à l'unanimité, pourquoi et comment étais-je finalement sortie de l'antichambre de la mort ?"

Françoise Hardy, la discrète

par Émilie Valentin
Françoise Hardy n’en finit plus d’être en vogue. Propulsée idole des jeunes en un seul tube, "Tous les garçons et les filles", "la discrète", comme la surnommait Jean Gabin, conserve avec classe, un demi-siècle plus tard, son statut d’icône de la pop, dont la mélancolie a su charmer l'Europe entière. "Anomalie" dans le paysage musical hexagonal, élue autrefois "femme idéale" par Mick Jagger, objet d'un poème de Bob Dylan, couverte d'or par Paco Rabanne, Françoise Hardy tient de la référence absolue, tant en matière de style que de musique. Comment, avec un tel départ dans la vie, est-elle parvenue à se renouveler, à durer sans se faner ? Mystère À travers le témoignage de la chanteuse, mais aussi de ceux qu'elle a influencés, sans oublier une savoureuse séquence de prise de bec par interviews interposées avec Jacques Dutronc, son compagnon de toujours, ce film dresse un portrait sensible de la femme et de son mystère. Musiciens, producteurs, couturiers, chanteurs : partout en Europe, des artistes qu'elle a côtoyés et inspirés, comme Élodie Frégé, La Grande Sophie, ou encore l'écrivain Pierre Mikaïloff, nous livrent leur vision de Françoise Hardy, de son apport à la musique, de sa singularité. Un hommage d'une élégance rêveuse à une grande artiste, qui comme tout ce qui la touche, lui va comme un gant.

BD : William Vance

Bruno Brazil 1 : le requin qui mourut deux fois

par William Vance

Marshall Blueberry 1 : sur ordre de Washington

par Jean Giraud

Treize 1 : le jour du soleil noir

par Jean Van Hamme

Treize Mystery 1 : La mangouste

par Ralph Meyer

C'est bientôt l'été ! Empruntez des guides numériques

 

Abonnés à la médiathèque ?

Avec  l’été qui s’annonce, vos valises seront plus légères grâce aux guides à télécharger.
                
Dans ces éditions numériques, vous trouverez des zoom HD sur les plans (sans connexion internet nécessaire), des hyperliens entre adresses pucées présentées avec les plans et les commentaires correspondants, les sites internet des adresses, etc.

Découvrez la 25e sélection pour le Prix Lettres frontière

Les titres des dix ouvrages retenus ont été annoncés le 25 avril 2018 au Salon du livre de Genève.

"Première", c'est à lire sur LeKiosk !

Chaque mois, le meilleur du cinéma est dans PREMIERE.
PREMIERE décrypte les sorties cinéma (en salles et en dvd), renforce ses critiques, vous offre des portraits d'acteurs et de réalisateurs, vous donne rendez-vous avec des enquêtes, des reportages...


L’offre LeKiosk, comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet de lire ce magazine.

Sting et Shaggy sont sur MusicMe

L’offre MusicMe Pro est comprise dans votre abonnement, et vous permet d'écouter de nouveaux albums mis en ligne chaque semaine, des singles, des grands standards, des radios...

A découvrir, la collaboration entre Sting et Shaggy, 44/876.

"Vers la lumière", c'est à voir sur la médiathèque numérique

Drame, 2016.

Misako passe son temps à décrire les objets, les sentiments et le monde qui l’entoure. Son métier d’audiodescripteur de films, c’est toute sa vie. Lors d’une projection, elle rencontre Masaya, un photographe au caractère affirmé dont la vue se détériore irrémédiablement. Naissent alors des sentiments forts entre un homme qui perd la lumière et une femme qui la poursuit. En sélection officielle au festival de Cannes 2017.

L’offre Médiathèque numérique, comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet de visionner ce film.

"Mehldau, three pieces after Bach", c'est à voir sur Philharmonie de Paris

Concert

Brad Mehldau est, sans conteste, un des jazzmen les plus influents de ces 20 dernières années. Pour ce programme exceptionnel, sur la scène de la Philharmonie, le pianiste part du clavier bien tempéré de Bach comme inspiration pour développer ses propres compositions.


L'offre "Philharmonie à la demande", comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet de visionner ce concert.

Mentions légales

L’utilisation de ce site implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site sont donc invités à les consulter de manière régulière.

Lettres Frontière 2018

Amarres

par Marina Skalova
Un homme, le narrateur, débarque sur une ile dont on ignore le nom. Heureux d'arriver en ce pays si beau ou il fait chaud plein d'espoir pour sa nouvelle vie. Il fera des efforts d'intégration qui resteront vain, n'arrivant pas à se faire à la langue, aux moeurs et coutumes des habitants. Quand une maladie inconnue survient, décimant la population locale, il sera montré du doigt par les autochtones et mis à mort selon les croyances locales.

Enfance d'un chaman

par Anne Sibran
"La plante t'envoie parfois le tigre. Il est comme toi, jeune et fougueux, maladroit, la patte large, percluse de griffes. Il saute sur ta poitrine et ton corps s'alourdit. Ton souffle s'éteint presque, tandis qu'il t'emporte, les yeux larges, les babines retroussées. Tu chasses avec lui. Tu t'embusques. A la nuit, ta prunelle s'élargit et la voix qui s'échappe rugissant de ta gorge résonne si loin que tu t'arrêtes parfois, te retournes et ne trouves que toi. Cette empreinte ronde sur le sable de la berge. Ce sang lapé comme un lait chaud. Cette dent vivante, impatiente de percer. Que toi, l'enfant tigre". Mêlant le fantastique à la réalité d'aujourd'hui, ce roman chamanique étourdissant est porteur d'une spiritualité immédiate et profonde.

Le cri du Diable

par Damien Murith
Le diable crie dans les veines de Camille. Camille est jalousie. Elle cherche en vain celui qui ne la décevra plus et de village en village, de misère en misère, répand son venin. Mais le passé rattrape Camille. Alors elle fuit, se cache derrière les murs de la grande ville, loin des hommes qui la traquent. Après la noirceur de la terre et les profondeurs des tempêtes humaines, la plume vertigineuse de Damien Murith trempe ici dans le poison et achève d'un souffle épique le tragique tryptique que dresse Le cycle des maudits.

Mille ans après la guerre

par Carine Fernandez
Miguel est un vieux solitaire, veuf depuis des années, qui n'apprécie que la compagnie de son chien Ramon. Il vit dans une cité ouvrière de la région de Tolède. Un matin, il reçoit une lettre de sa soeur Nuria. Elle a perdu son époux et compte venir vivre auprès de lui. Le vieux est pris de panique : sa soeur chez lui, c'en est fini de sa tranquillité, de son bonheur innocent avec Ramon. Il faut fuir ! Son chien sur les talons, le vieux prend un autocar en direction de l'Estrémadure, où il n'était jamais retourné depuis la guerre civile. Montepalomas, le village de son enfance, est enseveli sous les eaux d'un barrage. Pourtant du lac les souvenirs remonteront. Des pans entiers de sa jeunesse belle et terrible, quand on l'appelait Medianoche (" Minuit ") et que vivait encore son frère jumeau, Mediodia (" Midi "). Un frère assassiné par les Franquistes et dont le visage, mille ans après la guerre, hante toujours Miguel. Mais peut-être est-il temps de se libérer du passé... Dans un style ample et généreux, Carine Fernandez dessine ce voyage intérieur vers la rédemption, tout en revenant sur les années les plus noires qu'ait connues l'Espagne.

S'escrimer à l'aimer

par Laure Mi Hyun Croset
Le court roman S’escrimer à l’aimer relate une histoire d’amour épistolaire. Construit en suivant les différentes parties d’un match d’escrime, il exprime comment une femme est en lutte avec elle-même, avec ses fantasmes, ses craintes et ses limites. D’un style classique, mâtiné de langue parlée, ce récit se veut avant tout badin et ironique. Le narrateur se moque, avec la complicité du lecteur, de son personnage un peu ridicule mais, comme les héros de Flaubert, pas si éloigné de tout un chacun.

Légende d'un dormeur éveillé

par Gaëlle Nohant
Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté et d'amour. Pour révéler cette vie, aussi héroïque qu'engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, des Halles à Montparnasse, non sans quelques détours, à Cuba ou à Belle-Ile. Comme si elle avait écouté les battements de son coeur dans l'atelier de la rue Blomet, suivi les séances de spiritisme durant lesquelles il libérait son inconscient, s'était assise aux terrasses du Select ou de la Coupole en compagnie d'Éluard, Man Ray, Picasso ou Garcia Lorca ; avait tressailli en écoutant les anathèmes d'André Breton, fumé l'opium avec Yvonne Georges, son étoile inaccessible, et dansé des nuits entières au Bal nègre aux côtés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. Pour ce voyage avec Desnos, elle puise dans la puissance d'évocation de la littérature, citant son oeuvre, sondant les âmes en medium et, comme lui, "parlant surréaliste". S'identifiant à Youki, son grand amour, elle l'accompagne jusqu'au bout du voyage, au camp de Theresienstadt.

O vous, soeurs humaines

par Mélanie Chappuis
Des femmes, rien que des femmes, dépeintes dans toute l’étendue de leur beauté, de leur singularité, de leur désir, de leur jalousie, de leur colère… voilà cette féminité presque universelle que nous raconte Mélanie Chappuis. Qu’elle nous décrit jusque dans les moindres détails, mettant sa plume acérée, parfois légère, parfois militante, parfois cynique au service de celles qu’elle appelle volontiers ses soeurs. Ce petit bonbon littéraire à la fois doux et piquant se dévore avec plaisir et on en redemande !

Transcolorado

par Catherine Gucher
Au-dessus des grandes plaines, quand le ciel immense est trop bleu, une fille un peu cabossée par la vie monte dans le bus. Le Transcolorado l'emmène jusqu'à l'arrêt des quatre montagnes, et puis elle rentre. Le jour où Tommy avec sa balafre passe la porte du bar du bout de la route, elle sait que quelque chose s'avance qui peut changer un bout de son existence.

Trois saisons d'orage

par Cécile Coulon
Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d'un pays qui s'en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d'une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L'histoire d'André, de son fils Benedict, de sa petite-fille, Bérangère. Une famille de médecins. Celle de Maxime, de son fils Valère, et de ses vaches. Une famille de paysans. Et au milieu, une maison. Ou ce qu'il en reste. Trois générations confrontées à l'Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature. Saga portée par la fureur et la passion, Trois saisons d'orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, "forteresse de falaises réputée infranchissable", où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s'étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n'y peuvent rien ; mais ils l'acceptent, car le reste du temps, elles sont l'antichambre du paradis. Cécile Coulon renoue ici avec ses thèmes de prédilection la campagne opposée à la ville, la lutte sans merci entre l'homme et la nature, qui sont les battements de coeur du très grand succès que fut Le Roi n'a pas sommeil (Ed Viviane Hamy, 2012).

Lettres Frontière 2018

Amarres

par Marina Skalova
Un homme, le narrateur, débarque sur une ile dont on ignore le nom. Heureux d'arriver en ce pays si beau ou il fait chaud plein d'espoir pour sa nouvelle vie. Il fera des efforts d'intégration qui resteront vain, n'arrivant pas à se faire à la langue, aux moeurs et coutumes des habitants. Quand une maladie inconnue survient, décimant la population locale, il sera montré du doigt par les autochtones et mis à mort selon les croyances locales.

Enfance d'un chaman

par Anne Sibran
"La plante t'envoie parfois le tigre. Il est comme toi, jeune et fougueux, maladroit, la patte large, percluse de griffes. Il saute sur ta poitrine et ton corps s'alourdit. Ton souffle s'éteint presque, tandis qu'il t'emporte, les yeux larges, les babines retroussées. Tu chasses avec lui. Tu t'embusques. A la nuit, ta prunelle s'élargit et la voix qui s'échappe rugissant de ta gorge résonne si loin que tu t'arrêtes parfois, te retournes et ne trouves que toi. Cette empreinte ronde sur le sable de la berge. Ce sang lapé comme un lait chaud. Cette dent vivante, impatiente de percer. Que toi, l'enfant tigre". Mêlant le fantastique à la réalité d'aujourd'hui, ce roman chamanique étourdissant est porteur d'une spiritualité immédiate et profonde.

Le cri du Diable

par Damien Murith
Le diable crie dans les veines de Camille. Camille est jalousie. Elle cherche en vain celui qui ne la décevra plus et de village en village, de misère en misère, répand son venin. Mais le passé rattrape Camille. Alors elle fuit, se cache derrière les murs de la grande ville, loin des hommes qui la traquent. Après la noirceur de la terre et les profondeurs des tempêtes humaines, la plume vertigineuse de Damien Murith trempe ici dans le poison et achève d'un souffle épique le tragique tryptique que dresse Le cycle des maudits.

Mille ans après la guerre

par Carine Fernandez
Miguel est un vieux solitaire, veuf depuis des années, qui n'apprécie que la compagnie de son chien Ramon. Il vit dans une cité ouvrière de la région de Tolède. Un matin, il reçoit une lettre de sa soeur Nuria. Elle a perdu son époux et compte venir vivre auprès de lui. Le vieux est pris de panique : sa soeur chez lui, c'en est fini de sa tranquillité, de son bonheur innocent avec Ramon. Il faut fuir ! Son chien sur les talons, le vieux prend un autocar en direction de l'Estrémadure, où il n'était jamais retourné depuis la guerre civile. Montepalomas, le village de son enfance, est enseveli sous les eaux d'un barrage. Pourtant du lac les souvenirs remonteront. Des pans entiers de sa jeunesse belle et terrible, quand on l'appelait Medianoche (" Minuit ") et que vivait encore son frère jumeau, Mediodia (" Midi "). Un frère assassiné par les Franquistes et dont le visage, mille ans après la guerre, hante toujours Miguel. Mais peut-être est-il temps de se libérer du passé... Dans un style ample et généreux, Carine Fernandez dessine ce voyage intérieur vers la rédemption, tout en revenant sur les années les plus noires qu'ait connues l'Espagne.

S'escrimer à l'aimer

par Laure Mi Hyun Croset
Le court roman S’escrimer à l’aimer relate une histoire d’amour épistolaire. Construit en suivant les différentes parties d’un match d’escrime, il exprime comment une femme est en lutte avec elle-même, avec ses fantasmes, ses craintes et ses limites. D’un style classique, mâtiné de langue parlée, ce récit se veut avant tout badin et ironique. Le narrateur se moque, avec la complicité du lecteur, de son personnage un peu ridicule mais, comme les héros de Flaubert, pas si éloigné de tout un chacun.

Légende d'un dormeur éveillé

par Gaëlle Nohant
Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté et d'amour. Pour révéler cette vie, aussi héroïque qu'engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, des Halles à Montparnasse, non sans quelques détours, à Cuba ou à Belle-Ile. Comme si elle avait écouté les battements de son coeur dans l'atelier de la rue Blomet, suivi les séances de spiritisme durant lesquelles il libérait son inconscient, s'était assise aux terrasses du Select ou de la Coupole en compagnie d'Éluard, Man Ray, Picasso ou Garcia Lorca ; avait tressailli en écoutant les anathèmes d'André Breton, fumé l'opium avec Yvonne Georges, son étoile inaccessible, et dansé des nuits entières au Bal nègre aux côtés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. Pour ce voyage avec Desnos, elle puise dans la puissance d'évocation de la littérature, citant son oeuvre, sondant les âmes en medium et, comme lui, "parlant surréaliste". S'identifiant à Youki, son grand amour, elle l'accompagne jusqu'au bout du voyage, au camp de Theresienstadt.

O vous, soeurs humaines

par Mélanie Chappuis
Des femmes, rien que des femmes, dépeintes dans toute l’étendue de leur beauté, de leur singularité, de leur désir, de leur jalousie, de leur colère… voilà cette féminité presque universelle que nous raconte Mélanie Chappuis. Qu’elle nous décrit jusque dans les moindres détails, mettant sa plume acérée, parfois légère, parfois militante, parfois cynique au service de celles qu’elle appelle volontiers ses soeurs. Ce petit bonbon littéraire à la fois doux et piquant se dévore avec plaisir et on en redemande !

Transcolorado

par Catherine Gucher
Au-dessus des grandes plaines, quand le ciel immense est trop bleu, une fille un peu cabossée par la vie monte dans le bus. Le Transcolorado l'emmène jusqu'à l'arrêt des quatre montagnes, et puis elle rentre. Le jour où Tommy avec sa balafre passe la porte du bar du bout de la route, elle sait que quelque chose s'avance qui peut changer un bout de son existence.

Trois saisons d'orage

par Cécile Coulon
Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d'un pays qui s'en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d'une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L'histoire d'André, de son fils Benedict, de sa petite-fille, Bérangère. Une famille de médecins. Celle de Maxime, de son fils Valère, et de ses vaches. Une famille de paysans. Et au milieu, une maison. Ou ce qu'il en reste. Trois générations confrontées à l'Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature. Saga portée par la fureur et la passion, Trois saisons d'orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, "forteresse de falaises réputée infranchissable", où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s'étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n'y peuvent rien ; mais ils l'acceptent, car le reste du temps, elles sont l'antichambre du paradis. Cécile Coulon renoue ici avec ses thèmes de prédilection la campagne opposée à la ville, la lutte sans merci entre l'homme et la nature, qui sont les battements de coeur du très grand succès que fut Le Roi n'a pas sommeil (Ed Viviane Hamy, 2012).

La médiathèque déménage !


Réouverture le 19 juin au Pôle Culturel de la Visitation.

+ d'infos


New York en chansons

Lettres frontières

Tom Wolfe

Bloody Miami

par Tom Wolfe
Une fresque de la vie à Miami dans les années 2010 où les Cubains règnent en maîtres. Le portrait de personnages couvrant tout le spectre social : un policier cubain exilé pour avoir sauvé un émigrant clandestin venu de La Havane, une jeune femme de 24 ans usant de ses charmes pour faire partie des classes privilégiées, un professeur haïtien, le rédacteur en chef d'un quotidien, etc.

Le bûcher des vanités

par Tom Wolfe
Sherman MacCoy, fleuron de la jeune aristocratie des boursiers de Wall Street, vit très luxueusement sur Park Avenue. Mais, un soir, tout bascule : perdu dans le Bronx avec sa maîtresse, il renverse un jeune Noir et prend la fuite.

Le règne du langage

par Tom Wolfe
" Au commencement était le verbe. " Mais l'était-il vraiment ? Tom Wolfe, le maestro des raconteurs d'histoires, enquête ici sur les origines de son principal outil de travail (et objet de passion) : la langue. Pour lui, pas de doute, c'est bien au langage et non à l'évolution qu'on doit le développement des sociétés et les réalisations complexes de l'humanité. D'Alfred Wallace, l'autodidacte qui fut le premier, avant Charles Darwin, à défendre la théorie de la sélection naturelle, jusqu'aux néodarwinistes contemporains menés par le linguiste Noam Chomsky et récemment pourfendus par l'anthropologue Daniel Everett, Wolfe examine comment la science a essayé, en vain, de fournir une explication à ce don de la parole. Avec un humour jubilatoire, il suit les errements secrets et grandioses du darwinisme, du temps de la Royal Academy jusqu'au MIT, et signe un petit bijou d'érudition, drôlement passionnant, d'une incroyable férocité envers l'establishment.

L'Etoffe des héros

par Tom Wolfe

Moi, Charlotte Simmons

par Tom Wolfe

Un homme, un vrai

par Tom Wolfe