La rentrée des polars

Cabossé

par Benoît Philippon

Idaho Babylone

par Theo Hakola
Metteur en scène originaire de Spokane, dans l'Etat de Washington, Peter Fellenberg réside en France depuis plus de trente ans. Alors qu'il est sur le point de monter une nouvelle pièce de théâtre dont le rôle principal sera tenu par une célèbre actrice de cinéma, sa soeur Marnie l'appelle des Etats-Unis, affolée : sa fille aînée, Macie, vient de disparaître lots d'un camp de vacances organisé par l'Eglise, dont l'adolescente a récemment embrassé un peu trop ardemment les principes... A moins qu'elle ne se soit enfuie avec un certain Brandon, neveu d'un suprémaciste blanc notoire de l'Idaho voisin ? Si Marnie fait appel à ce frère qu'un sombre chapitre du roman familial a définitivement éloigné de ses origines, c'est que Peter a été le grand ami d'enfance de Tom Palm, pasteur, précisément, de l'église évangéliste dont la jeune fille est une prosélyte. Secrètement taraudé par un désir confus de renouer avec son pays, Peter saisit cette occasion de retrouver Spokane et va tenter d'arracher Macie aux griffes d'un destin qui menace les enfants d'une Amérique victime de tous ses aveuglements. Avec ce roman cinématographique mené tambour battant et peuplé de personnages aussi singuliers qu'affirmés, Theo Hakola offre, entre gravité et humour, un éclairage troublant sur la capacité des racines originelles à venir percuter les aspirations à la création et à la quête d'altérité.

L'affaire Léon Sadorski

par Romain Slocombe
Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs. Avril 1942. Au sortir d'un hiver rigoureux, Paris prend des airs de fête malgré les tracas de l'Occupation. Pétainiste et antisémite, l'inspecteur Léon Sadorski est un flic modèle doublé d'un mari attentionné. Il fait très correctement son travail à la 3e section des Renseignements généraux, contrôle et arrête les Juifs pour les expédier à Drancy. De temps en temps, il lui arrive de donner un coup de main aux Brigades spéciales, d'intervenir contre les « terroristes ». Mais Sadorski est brusquement arrêté par la Gestapo et transféré à Berlin, où on le jette en prison. Le but des Allemands est d'en faire leur informateur au sein de la préfecture de police... De retour à Paris, il reçoit l'ordre de retrouver son ancienne maîtresse, Thérèse Gerst, mystérieuse agent double que la Gestapo soupçonne d'appartenir à un réseau antinazi. Après le succès de Monsieur le commandant, Romain Slocombe nous entraîne dans les abîmes de la collaboration et de la mauvaise conscience française. « Slocombe offre au polar un immense roman qui résonne avec notre Histoire. Grandiose. » Benoît Minville, auteur de Rural noir, libraire Fnac Défense.

Le verger de marbre

par Alex Taylor
En plein Kentucky rural, la Gasping River déploie son cours au milieu des falaises de calcaire et des collines couvertes de champs de mais et de soja. Un soir où il remplace son père, qui conduit le ferry parcourant la rivière dans les deux sens, le jeune Beam Sheetmire tue un passager qui tente de le dévaliser. Mais sa victime est le fils de Loat Duncan, puissant homme d'affaires local et assassin sans pitié. Toujours accompagné de ses chiens menaçants, Loat est lui-même porteur d'un lourd secret concernant le passé de Beam. Ridé par son père, le jeune homme prend la fuite, tandis que Loat et Elvis, le shérif, se lancent à ses trousses. Le Verger de marbre est un thriller littéraire à la prose incandescente dans la veine des grands textes sudistes de Cormac McCarthy ou Daniel Woodrell. Ce premier roman hypnotique est une inoubliable descente au cour des ténèbres.

Sur les hauteurs du mont Crève-Coeur

par Thomas H. Cook
" Qu'allait faire Kelli sur le mont Crève-Coeur ce jour-là ? Qu'allait-il chercher, seule dans la profondeur de ces bois ?" Trente ans après le drame, Ben demeure obsédé par l'image du corps de Kelli tel qu'il a été découvert sur la hauteur de ce mont ù, jadis, l'on organisait une course de Noirs avant les enchères du marché aux esclaves. Dans un de ces flash-back troublants que Thomas H. Cook maîtrise à merveille, le lecteur revisite avec Ben, ancien condisciple de la victime devenu médecin de campagne, les événements qui ont bouleversé la petite communauté blanche et conservatrice de Choctaw, Alabama, au mois de mai 1962. Le meilleur ami de Ben le soupçonne toujours d'en savoir plus qu'il ne l'admet sur l'agression de la jeune beauté venue de Baltimore : Kelli a-t-elle été tuée parce que Todd, le bourreau des coeurs local, avait plaqué sa petite copine pour elle ou parce qu'elle soutenait la cause des Noirs dans le journal du lycée ?

Cartel : La suite de La griffe du chien

par Don Winslow
Nous sommes en 2004. AdÆn Barrera, incarnation romanesque mais à peine romancée d'El Chapo, ronge son frein dans une prison fédérale de Californie, Art Keller, l'ex-agent de la DEA qui a causé sa chute, s'est replié dans un monastère où il s'occupe des abeilles. Il a tout perdu - sa famille, son partenaire, sa vie - au cours de sa lutte impitoyable de trente ans contre le baron de la drogue, et n'est plus habité que par un sentiment : la vengeance. Puis Barrera s'échappe, reprend les affaires en main et met la tête de Keller à prix : deux millions de dollars. Les Mexicains sont bien obligés d'accepter l'aide de l'Américain : lui seul connaît intimement le fugitif. La guerre de la drogue reprend de plus belle entre les différentes organisations, brillamment orchestrée par Barrera qui tire toutes les ficelles : la police, l'armée, et jusqu'aux plus hauts fonctionnaires mexicains sont à sa solde. Alors que la lutte pour le contrôle de tous les cartels fait rage, avec une violence et une cruauté insoutenables, Art Keller s'emploie à abattre son ennemi de toujours.

En douce

par Marin Ledun

Images fantômes

par Elizabeth Hand
Photographe punk expérimentale, Cass Neary a connu son quart d'heure de gloire warholien dans le New York des années 1970. Ce qui n'était pas prévu, c'est qu'elle y survive. Vingt ans plus tard, c'est une quadragénaire has been ayant gardé de sa folle jeunesse, outre un penchant prononcé pour les paradis artificiels, une profonde et incurable nostalgie. Aussi, quand son vieil ami Phil lui propose d'aller interviewer Aphrodite Kamestos, artiste culte des années 1960 vivant désormais recluse sur une petite île perdue au large du Maine, Cass n'hésite pas très longtemps ; d'autant que Kamestos, dont l'oeuvre a inspiré son propre travail, a apparemment demandé à la voir personnellement. Mais le Maine en novembre est un monde en soi : grise, glacée, peuplée de figures inquiétantes, la région baigne dans une atmosphère quasi onirique, et l'esprit embrumé de la visiteuse n'arrange rien à l'affaire. Avant de s'embarquer pour Paswegas Island, Cass apprend que des disparitions ont été signalées dans le secteur. L'accueil glacial que lui réserve Aphrodite, et l'étrange comportement du fils de cette dernière, ne font rien pour dissiper ses angoisses. Et si l'expression « artiste maudite » était à prendre au sens littéral ? Cass est-elle prête à affronter ses propres démons ?

La fille dans le brouillard

par Donato Carrisi
Carrisi se réinvente dans un thriller unique sur le pouvoir des médias. Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes italiennes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. Sur place, cependant, il comprend vite qu'il ne parviendra pas à résoudre l'affaire, et pour ne pas perdre la face aux yeux du public qui suit chacun de ses faits et gestes, il décide de créer son coupable idéal et accuse, grâce à des preuves falsifiées, le plus innocent des habitants du village : le professeur d'école adoré de tous. L'homme perd tout du jour au lendemain (métier, femme et enfants, honneur), mais de sa cellule, il prépare minutieusement sa revanche, et la chute médiatique de Vogel.

La mésange et l'ogresse

par Harold Cobert

La Musique des Ténèbres

par Eric Bony

Là où les lumières se perdent

par David Joy
Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu'un nom, c'est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d'enfance, Maggie, Jacob préfère garder ses distances. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes ou bien suivre la voie paternelle ? Alors que le filet judiciaire se resserre autour de lui, Jacob a encore l'espoir de sauver son âme pour mener une vie normale avec Maggie. Mais cela ne pourra se faire sans qu'il affronte son père, bien décidé à le retenir près de lui. Avec ce premier roman aussi sombre que déchirant, qui évoque tout autant la série Top of the Lake que Seul le silence de R.J. Ellory, David Joy nous conte l'histoire d'un jeune homme qui tente par tous les moyens d'échapper à l'héritage de la violence et aux péchés de sa famille. Cette quête inoubliable de rédemption, où les frontières entre le bien et le mal, la vie et la mort sont aussi fragiles qu'invisibles, est transcendée par la puissance de l'écriture. C'est en effet dans une prose à vif, lyrique et haletante que David Joy restitue l'infinie complexité des sentiments de son héros dans ce livre à la beauté désespérée, aux allures de chef-d'oeuvre.

Marconi Park

par Ake Edwardson
Alors que les jours rallongent et que le printemps s'installe à Göteborg, Winter semble enfin retrouver la bonne humeur. Mais la sombre réalité va bientôt le rattraper car, cette année, le réveil après l'interminable hiver sera particulièrement violent. Un matin très tôt, Winter se retrouve face à un cadavre dont la mort été très brutale : la tête est enfouie dans un sac en plastique et sur son corps est posé un petit bout de carton sur lequel figure une lettre tracée en peinture noire. Il y aura d'autres victimes, à Göteborg mais aussi à Stockholm, toutes accompagnées des lettres gribouillées avec la même peinture noire. Constituent-elles un mot, un puzzle ? L'assassin joue-t-il avec lui ? Winter est pressé, il est sur le point de céder à la panique. Quel est le lien entre tous ces meurtres...? Marconi Park est une banlieue proche de Göteborg construite les années 1950.

Molécules

par François Bégaudeau
Annecy, automne 1995. Jeanne Deligny, 44 ans, infirmière dans un centre pour psychotiques, épouse du pharmacien Charles Deligny et mère de Léna, une lycéenne passionnée de physique-chimie, est retrouvée morte sur le palier de son appartement, égorgée d'un coup de cutter. Ce crime n'ayant aucun motif apparent, l'enquête piétine. Seule la découverte tardive d'une pièce à conviction permettra de retrouver la trace d'un suspect, Gilles Bourrel, très ancien petit ami de la victime, qui avoue sans sourciller être l'auteur de l'homicide, d'après lui involontaire... S'inspirant d'un fait divers survenu lors des années 2000, François Bégaudeau n'en a conservé que les grandes lignes : la configuration du crime, son motif, et surtout l'ancrage des protagonistes dans un quotidien ordinaire. Assumant jusqu'au bout son intrigue criminelle, l'auteur de Molécules refuse cependant de s'en tenir à une pure logique du suspens. Il met bientôt le lecteur dans une autre attente, voire une autre dimension, en sondant l'intériorité de personnages quelconques, soudain révélés dans leur complexité moléculaire. Ainsi s'attarde-t-il sur le moindre personnage secondaire, le décor mental de ces années 90 ou les routines illogiques de l'appareil judiciaire. Plus encore et c'est tout le charme persistant de cette fiction, il prête une attention minutieuse à ces créatures communes mues par des forces qui les dépassent. Sans prétendre épuiser le mystère de leur passage à l'acte, ni distinguer en chacun le fautif de l'innocent, il nous laisse aux prises avec le chaos d'une matière trop humaine.

Tant que dure ta colère

par Asa Larsson
Au nord de la Suède, à la fonte des glaces, le cadavre d'une jeune fille remonte à la surface du lac de Vittangijärvi. Est-ce son fantôme qui trouble les nuits de la procureure Rebecka Martinsson ? Alors que l'enquête réveille d'anciennes rumeurs sur la mystérieuse disparition en 1943 d'un avion allemand dans la région de Kiruna, un tueur rôde, prêt à tout pour que la vérité reste enterrée sous un demi-siècle de neige... Après Le sang versé et La piste noire, Asa Larsson, nous entraine une fois encore dans une intrigue aussi complexe qu'envoßtante, où elle dissèque les recoins les plus obscurs de l'âme humaine.

Rap français

Caribbean dandee

par Joey Starr
Un disque à deux voix : Joey Starr et Nathy, deux styles, deux générations qui partagent un même goût pour les cascades verbales et la performance. S'il prend ses racines dans le hip-hop et dans le reggae, ce projet va bien plus loin. Les mash ups furieux de Major Lazer et les sons électroniques des sound systems nourrissent l'imagination du duo. Joey ose tout, chante, invente des nouveaux flows, se confronte à Nathy, son disciple qu'il considère comme son égal. "Je cherche la magie de l'instant", aime à dire Joey Starr. La magie. C'est le mot qui définit le mieux ce Carribean Dandee entre précision chirurgicale et fausse désinvolture.

Emotions

par Jul

Feu

par Nekfeu
Premier album solo pour l'un des rappeurs phares du collectif 1995.

La cour des grands

par Bigflo & Oli

Le bruit de mon âme

par Kaaris
Toujours produit par Therapy, le rappeur a invité ici de grands noms dont Lacrim, Blacko, l'américain Future, et des artistes de la nouvelle génération comme Ixzo, Solo Le Mythe ou 13 Banks.

Mal être de sentiments

par L'Artiseur

NGRTD

par Youssoupha
Love Musik : c'est l'humeur générale du quatrième album du rappeur. Une musique passionnée, décomplexée et positive. Youssoupha insiste : "surtout pas naïve mais positive." Car même lorsqu'il aborde des sujets graves on peut entendre le sourire du rappeur tout au long de l'album.

Perestroïka

par Dosseh

Pili pili sur un croissant au beurre

par Gaël Faye
Après un EP remarqué, la moitié du duo Milk, Coffee & Sugar revient avec son premier album solo réalisé par Guillaume Poncelet (Ben L'Oncle Soul) et propose un opus teinté d'influences plurielles : du rap bien sûr, de la soul, parfois du jazz et de la rumba congolaise. Le tout joué par 28 musiciens pour un son live enregistré entre la France et le Burundi qui porte la beauté des textes de Gaël Faye.

Planète rap 2016

par Anthologie

Patrimoine et citoyenneté

Champions du monde de la citoyenneté !

par Stéphane Frattini

La République à petits pas

par François Michel
Un documentaire sur les origines, l'histoire et l'évolution de la République française, pour comprendre le fonctionnement de la vie démocratique.

Mon premier livre de citoyen du monde

par Bernard Epin

Vivre ensemble : C'est quoi être citoyen?

par Michel Bertrand

Vivre ensemble, c'est quoi ?

par Oscar Brenifier

Bientôt citoyen !

par Sylvie Baussier
Ce documentaire présente les différents aspects de la citoyenneté : état civil, développement durable, évolution de la famille, école et laïcité, lois, codes pénal et civil, démocratie, Constitution française, libertés individuelles, Europe, travail des enfants, ONG.

Grand livre du jeune citoyen

par Bernard Epin

Il n'y a pas si longtemps

par Thierry Lenain

Pour ! ou contre ! : l'actualité en débat

par Sophie Lamoureux
A travers 40 débats classés en chapitres thématiques (éthique, institutions, économie, monde, culture, laïcité, etc.), ce documentaire offre aux collégiens et lycéens une mise en perspective des problématiques d'aujourd'hui.

Tous citoyens ! : guide du savoir vivre ensemble

par Elisabeth de Lambilly

Après-midis portes ouvertes pour les enseignants à la médiathèque !

Deux après-midis portes ouvertes sont organisées à la médiathèque pour les enseignants du primaire, les 27 et 30 septembre 2016 entre 16h30 et 18h30.
L'occasion de découvrir notre offre de services : accueils de classes et choix de mallettes, expos collectives, venez nombreux !

Retour en images sur les expos collectives de l'année 2015-2016

Rentrée littéraire

Venez découvrir les nouveaux romans de la rentrée littéraire avec de nouveaux venus.
De jeunes auteurs font déjà parler d’eux.

TCHAÏKOVSKI, C'EST A découvrir EN LIGNE !

Tchaïkovski est le compositeur russe le plus prolifique du XIXe siècle. Ses compositions ont abordé tous les genres musicaux (ballet, opéra, symphonie, poème symphonique, mélodie, concerto, etc.). Visionnez ce concert interprété par l'Orchestre national d'Ile-de-France.

L’offre Media de la Cité de la Musique, comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet d'écouter et de visionner ces concerts.

Les ados doado aux éditions du Rouergue !

« Une collection libre pour les ados et jeunes adultes, du récit quotidien au grand roman d’aventures, pour s’ouvrir au monde et aux autres, sans concession », selon l’éditeur.

Chroniques des bibliothécaires

TOUT EN HAUT DU MONDE

Ne voyant pas revenir son aventurier de grand-père de sa dernière expédition, Sacha décide de partir à sa recherche "tout en haut du monde". Ce film a reçu le prix du public au dernier festival du Film d'animation d'Annecy.

Des nouvelles de la planète Mars, c'est à voir en ligne !

Comédie, 2016

Philippe Mars, ingénieur informaticien divorcé, essaye tant bien que mal de mener une vie tranquille, entre un fils collégien devenu subitement végétarien, une fille lycéenne obsédée par la réussite, une sœur artiste peintre aux œuvres terriblement impudiques et une ex-femme qui bosse à la télé… L’irruption accidentelle de Jérôme, un collègue légèrement perturbé, achève de transformer son existence en chaos.

L’offre Médiathèque numérique, comprise dans votre abonnement à la Médiathèque de Thonon, vous permet de visionner ce film.

Mentions légales

L’utilisation de ce site implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site sont donc invités à les consulter de manière régulière.

Changer de pays / Immigration

Antonio ou La Résistance : de l'Espagne à la région toulousaine

par Valentine Goby
Le jeune Antonio raconte son arrivée en France en 1939 et son internement avec sa mère et sa petite soeur dans l'un des camps de réfugiés de la frontière espagnole. Avec en fin d'ouvrage un dossier sur la guerre d'Espagne.

Là où vont nos pères

par Tan Shaun

Le Cahier de Leïla : De l'Algérie à Billancourt

par Valentine Goby

Le chat aux yeux d'or

par Silvana De Mari
C'est le premier jour de collège pour Leila. A peine arrivée, celle-ci fait figure d'extraterrestre dans sa nouvelle classe. Il faut dire qu'avec une mère éleveuse de lombrics, un père absent et un prénom hérité d'une princesse de la Guerre des étoiles, elle ne passe pas inaperçue. Les élèves, issus de milieux plus aisés, se moquent de cette fille pauvre qui vit près des marais avec d'autres immigrés. Jamais Leila ne s'est sentie aussi humiliée. C'est alors que son regard croise celui d'un étrange chat noir aux yeux d'or...

Le Gone du Chaâba

par Azouz Begag

Le secret d'Angelica : de l'Italie aux fermes du Sud-Ouest

par Valentine Goby

Lyuba ou la tête dans les étoiles : les Roms, de la Roumanie à l'Ile-de-France

par Valentine Goby
Le destin d'une jeune fille rom installée en Seine-Saint-Denis, entre ses journées à chanter dans le RER ou à s'occuper de ses frères et soeurs au gré des expulsions et changements de camps. La rencontre avec une infirmière passionnée d'astronomie va changer son destin.

Recto verso

par Ingrid Thobois
La rencontre entre Tarik, immigré sans papiers, et Rose : deux jeunes adultes réunis dans leur détresse.

Thiên An ou la grande traversée : du Viêtnam à Paris XIIIe

par Valentine Goby
Paris 1979. Thiên An, collégien, décide pour son cours de français de décrire ce qu'il a vécu, lorsqu'il a traversé la mer de Chine sur un boat people. Au même moment, sa mère et ses petits frères entreprennent ce dur voyage.

Un cargo pour Berlin : roman

par Fred Paronuzzi
Nour et Tariq ont payé des passeurs pour quitter leur pays. Dans sa vie d'avant, Nour subissait la condition des femmes. Pendant sa fuite, elle devient Youness, un garçon. Pour comprendre ce qui pousse les jeunes immigrés à tout quitter.

Dictature / Résistance

Effroyables jardins

par Michel Quint

Max

par Sarah Cohen-Scali
1936 en Bavière, Max, enfant d'un foyer du programme Lebensborn, est nourri de la doctrine nazie dans le ventre de sa mère afin de devenir un parfait prototype de la race aryenne. Né le jour de l'anniversaire du Führer, il est élevé selon la doctrine nazie jusqu'au jour où il se lie d'amitié avec Lukas, un jeune Juif polonais qui a tous les critères physiques de la race aryenne.

La vague

par Todd Strasser

La vague

par Dennis Gansel
Une expérience pédagogique autour du totalitarisme tourne mal... Une démonstration lourdement "démonstrative" mais implacable et inquiétante, adaptée d'un best-seller...

Matin brun

par Franck Pavloff

Handicap

Vivre avec un enfant différent

par Pauline Restoux

Forrest Gump

par Robert Zemeckis
A travers trois décennies agitées, Forrest vit une série d'aventures le propulsant de l'état de handicapé physique à celui de star du football, de héros du Vietnam au roi de la crevette, des honneurs de la Maison Blanche au bonheur d'une grande histoire d'amour. Forrest est le symbole d'une époque, un candide dans une Amérique qui a perdu son innocence. Son coeur dépasse les limites de son QI...

Gilbert Grape

par Lasse Hallstrom
A Endora, petit village de l'Iowa, Gilbert et son frère handicapé regardent passer les voitures et rêvent de partir... Une bonne observation de la vie et des rêves des "provinciaux"...

Intouchables

par Eric Toledano
A la suite d'un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement... Deux univers vont se télescoper, s'apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu'inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra...intouchables.

La couleur préférée de ma mère

par Dorine Bourneton

Le huitième jour

par Jaco Van Dormael
Harry est un type normal. Très normal. Il trouve sur la route Georges. Georges est trisomique. Harry veut le ramener chez lui. Il n'arrive plus à s'en débarrasser. Il s'y attache. Ces deux êtres que tout oppose vont devenir inséparables. Plus rien ne sera comme avant.

Le second souffle

par Philippe Pozzo di Borgo
Tout souriait à P. Pozzo di Borgo, jusqu'à ce qu'une chute de parapente le laisse paralysé à partir de la nuque. Bientôt veuf d'une femme dont il est très amoureux, il reste avec leurs deux enfants adoptés et dicte de son fauteuil ses souvenirs, ses aspirations, sa vision du monde et de l'au-delà. Augmenté d'un chapitre à l'occasion de l'adaptation au cinéma en 2011 sous le titre Intouchables.

Les lits en diagonale

par Anne Icart
Anne a à peine 7 ans quand sa mère lui annonce que Philippe, son grand frère, est malade et restera handicapé mental à cause d'une césarienne faite trop tard lors de sa naissance. Anne comprend qu'elle devra toujours veiller sur lui. Premier roman.

Histoires vécues

Pourquoi j'ai tué Pierre

par Olivier Ka

Sous l'entonnoir

par Sibylline
Après avoir tenté de mettre fin à ses jours, Aline, une adolescente de 17 ans, se réveille à l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne à Paris. Elle raconte son hospitalisation, les patients qu'elle croise, son envie de sortir, et le temps face à soi qui répare parfois mieux que les médecins ou les traitements.

Treize ans, 10000 roupies

par Patricia Mac Cormick
Lakshmi est une jeune Népalaise de 13 ans. Elle vit au sein d'une famille de paysans, dépendante du temps et des récoltes. Son beau-père décide un jour qu'il est temps pour Lakshmi de travailler et une femme l'emmène à la ville. La jeune fille découvre qu'elle a été vendue à la tenancière d'une maison close. Lakshmi raconte alors les tortures morales et physiques.

La brindille

par Emmanuelle Millet
Sarah, 20 ans, se lance avec détermination dans la vie active lorsqu'elle apprend avec stupeur qu'elle est enceinte de six mois. Elle ne veut pas d'enfant, pas maintenant. Bouleversée, elle se retrouve déchirée entre sa soudaine condition de future maman et la vie de femme indépendante qu'elle recherche tant.

L'Herbe bleue : journal d'une jeune fille de 15 ans

L'histoire de Malala : celle qui a dit non aux talibans

par Viviana Mazza
Entre le documentaire et le journal intime, l'auteure relate le combat de la jeune Pakistanaise Malala, prix Sakharov 2013, prix Nobel de la paix 2014, pour défendre le droit des femmes. A travers son regard, se dévoilent les préoccupations et les sentiments d'une jeune fille qui lutte pacifiquement avec, pour seules armes, le pouvoir des mots et la force de la vérité. ©Electre 2015

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée

par Kai Hermann

Noire : la vie méconnue de Claudette Colvin

par Tania de Montaigne
L'histoire de Claudette Colvin, qui a refusé de se lever dans le bus le 2 mars 1955. Après avoir été jetée en prison, elle décide d'attaquer la ville et de plaider non coupable. C'est le début d'un itinéraire qui la mènera de la lutte à l'oubli. ©Electre 2015

Joie de vivre

Be Happy : Happy go lucky

par Mike Leigh
Séduisant tous ceux qui l'approchent par sa bonne humeur, Poppy est une institutrice aussi drôle que fantaisiste, jonglant entre ses cours de trampoline, les sorties avec ses soeurs, et un moniteur d'auto-école cyclothymique. Tout va donc bien dans la vie de Poppy, surtout quand l'amour entre dans la partie...

Little miss sunshine

par Jonathan Dayton
L'histoire des Hoover. Le père, Richard, tente désespérément de vendre son 'Parcours vers le succès en 9 étapes'. La mère, Sheryl, tente de dissimuler les travers de son frère, spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l'hôpital après avoir été congédié par son amant. Les enfants Hoover ne sont pas non plus dépourvus de rêves improbables : la fille de 7 ans, Olive, se rêve en reine de beauté, tandis que son frère Dwayne a fait voeu de silence jusqu'à son entrée à l'Air Force Academy. Quand Olive décroche une invitation à concourir pour le titre très sélectif de Little Miss Sunshine en Californie, toute la famille décide de faire corps derrière elle. Les voilà donc entassés dans leur break Volkswagen rouillé : ils mettent le cap vers l'Ouest et entament un voyage tragi-comique de trois jours qui les mettra aux prises avec des événements inattendus...

Maladie

L'année où tout a changé

par Jill Hucklesby
Amy, 13 ans, est championne de natation. Sa vie bascule le jour où elle perd sa meilleure amie et l'usage de sa jambe dans un accident de voiture. La jeune fille rencontre Harry, un adolescent qui a perdu ses deux jambes et qui est atteint d'une tumeur mais qui ne manque pas d'humour et d'énergie. Il lui apporte un soutien dans sa guérison.

La vie à reculons

par Gudule

Le temps des lézards est venu

par Charlie Price
Ben a dû emmener sa mère à l'hôpital psychiatrique. Il y rencontre Marco, qui lui explique qu'en l'an 4000, les maladies mentales sont devenues bénignes et se soignent bien, et qu'il sait comment se rendre à cette époque.

Mon petit coeur imbécile

par Xavier-Laurent Petit
Toudoum. Toudoum. Chaque matin, Sisanda commence par compter les battements de son coeur et le nombre de jours qu’elle a vécus depuis sa naissance. Puis, elle regarde sa mère se glisser hors de la case pour aller courir dans les collines : Maswala, sa Mamantilope, cavale pour le plaisir pendant des heures, pieds nus, là où même les bergers ne vont pas avec leurs troupeaux. Sisanda, elle, ne peut pas courir. Ni sauter, ni jouer avec les autres, ni rien, à cause de son petit coeur imbécile et de sa maladie idiote. Le médecin lui a dit qu’elle avait beaucoup de chance d’être encore en vie. Vraiment beaucoup. Ici, il ne peut rien faire, il faudrait opérer Sisanda dans un hôpital spécialisé à l’étranger. Et ça coûte cher. Un million de kels ! Elle a compté qu’il faudrait à ses parents trente-huit ans, trois mois et vingt jours pour réunir autant d’argent. Mais tous ces calculs sont faussés lorsqu’elle découvre que Maswala pourrait gagner la même somme en courant aussi vite qu’une antilope.

Sous l'entonnoir

par Sibylline
Après avoir tenté de mettre fin à ses jours, Aline, une adolescente de 17 ans, se réveille à l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne à Paris. Elle raconte son hospitalisation, les patients qu'elle croise, son envie de sortir, et le temps face à soi qui répare parfois mieux que les médecins ou les traitements.

Valentine remède

par Jeanne Benameur

Nos étoiles contraires

par John Green
Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie mais elle se sait condamnée. Dans le groupe de soutien fréquenté par d'autres jeunes malades, elle rencontre Augustus, un garçon en rémission. L'attirance est immédiate mais elle a peur de s'engager dans une relation dont le temps est compté.

Patients

par Grand Corps Malade
Le slameur revient sur l'année qu'il a passée en centre de rééducation pour personnes lourdement handicapées suite à l'accident dont il garde les séquelles. A vingt ans, les vertèbres déplacées après une chute dans une piscine, il perd l'usage de ses jambes, qu'il ne retrouvera qu'après un an de rééducation qu'il évoque ici avec humour, dérision et émotion.

Quand vous lirez ce livre...

par Sally Nicholls
Sam, un jeune garçon, a dressé une liste des choses qu'il doit faire avant de mourir. Il est atteint d'une leucémie et il sait que ses jours sont comptés. Aidé de son professeur à domicile et de son meilleur ami Félix, il va tenter de réaliser tout ce qui lui reste à faire : fumer, faire un tour en montgolfière, embrasser une fille, devenir adolescent.

Une journée particulière

par Anne-Dauphine Julliand
Le 29 février est une date qui n’existe que tous les quatre ans. C’est aussi le jour de naissance de Thaïs la petite princesse d’Anne-Dauphine Julliand, atteinte d’une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts. Elle a eu une courte vie, mais une belle vie. Le jour où le 29 février réapparaît sur le calendrier, Anne-Dauphine s’offre une parenthèse, sans travail ni obligations. Elle veut vivre pleinement cette journée particulière : Thaïs aurait eu huit ans ! Le passé se mêle au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui, suscite le rire ou les larmes. Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu’il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie de famille pas tout à fait comme les autres : l’homme de sa vie, Loïc, ses fils Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade elle aussi. C’est une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d’amour, qui se lit d’un souffle, le coeur au bord des larmes.

Mort / Deuil

Après la vague

par Orianne Charpentier
Il fait beau, ce jour-là, à la terrasse de l'hôtel. la famille est attablée. On discute d'un temple à visiter. Mais avec cette mer turquoise... Maxime n'a aucune envie de bouger. Il va rester ici, tranquille, à profiter de la plage avec Jade, sa soeur jumelle. Quelques minutes plus tard, une vague apparaît. Une vague qui n'en finit pas de grossir. Une vague qui engloutit tout. Dans leur course folle, Jade lâche la main de son frère. Pour Max, il n'y a plus de mots. Plus de larmes. Plus de présent. Plus d'avenir. Pourra-t-il survivre à ce drame ? Le cheminement vers la reconstruction d'un adolescent frappé par le tsunami dévastateur de 2004. Un récit d'une sensibilité exemplaire où l'émotion prend à la gorge.

Citron, fraise et chocolat

par Kochka
Le père de Lucas vient de mourir dans un accident de moto. La peine de ceux qui l'aimaient est trop grande ; il faut trouver des remèdes pour adoucir son absence. Lucas apprend à faire le café pour sa maman, au fond duquel, en secret, deux années durant, il distille des formules de réconfort...

Des yeux si bleus

par Ruth Wallace-Brodeur

Deux sur la balance

par Agnès Laroche
Laroche nous livre ici un magnifique roman qui traite de la perte d'un être cher à l'adolescence, mais pas seulement. II pointe aussi un doigt accusateur vers des parents coupables de s'être préoccupés de leur souffrance au détriment de celle de leur enfant, vers des professionnels de la santé aux paroles parfois légères dont on ne soupçonne pas les conséquences, vers des ados que le jeune âge et la recherche identitaire poussent à être méchants, et vers des professeurs qui préfèrent détourner le regard et ignorer le harcèlement. Bref, un tableau plus que réaliste de notre société... ça égratigne, mais ça sonne juste.

Hate list

par Jennifer Brown
Nick a ouvert le feu dans la cafétéria de son école, tuant une dizaine d'élèves avant de se suicider. Toutes les victimes figuraient sur une liste qu'il tenait, pour se défouler, avec sa petite amie. Cinq mois plus tard, Valérie, la petite amie, doit retourner au lycée.

La messe anniversaire

par Olivier Adam

La mort, pourquoi on n'en parle pas ?

par Sylvie Allemand-Baussier

Mon amie pour la vie

par Jacqueline Wilson
Rien ne semblait pouvoir séparer Jade et Vicky. Aussi, lorsque survient un tragique accident, Jade n'arrive pas à croire à la mort de sa meilleure amie. Elle continue d'ailleurs de la voir partout sur le chemin de l'école, dans sa chambre, etc. D'abord source de réconfort, son ange gardien devient vite envahissant et lui insuffle de mauvaises idées.

Avec tout ce qu'on a fait pour toi : cahier de pensées commencé le 30 juillet 1951

par Marie Brantôme

L'arbre

par Julie Bertuccelli
En Australie, Dawn et Peter vivent heureux avec leurs quatre enfants à l'ombre de leur gigantesque figuier. Lorsque Peter meurt brutalement, chacun, pour continuer à vivre, réagit à sa manière. Simone, la petite fille de 8 ans, croit que son père vit à présent dans l'arbre. Un jour, elle initie Dawn à son secret... Peu-à-peu Dawn retrouve des forces, un travail. Peut-être un nouvel amour ? La vie reprend mais l'arbre devient envahissant : ses branches, ses racines, et même son peuple de grenouilles et de chauves-souris se lancent à l'assaut de la maison et menaçent ses fondations...Dawn n'a plus le choix : elle doit le faire abattre...

Numérique / Internet

Blog

par Jean-Philippe Blondel
"Le blog, c'était mon espace privé. Mon domaine. Et il a tout salopé. Je trouve ça dégueulasse. Ma révolte, je la revendique. Parce qu'il ne s'est pas retrouvé sur mon blog par hasard. Et qu'il ne s'est pas rendu qu'une fois. Il l'a suivi, pisté, décortiqué. Quand je suis en face de lui, maintenant, j'ai l'impression de me promener nu en pleine ville." Révolté par cette trahison, par ce "viol virtuel", le narrateur décide de ne plus adresser la parole à son père. Pour se racheter, ce dernier lui fait un don... une plongée dans le passé qui ne sera pas sans conséquence...

Dis-moi que tu m'aimes

par Francisco de Paula Fernandez
Alors que Angel, dont elle a fait la connaissance sur Internet, tarde à venir à leur premier rendez-vous, Paula, 17 ans, entre dans un café et fait la rencontre d'Alex.

iM@mie

par Susie Morgenstern
A 16 ans, Sam est complètement dépendant d'Internet et des jeux vidéo. Pour le sevrer des écrans, ses parents l'envoient chez Martha, sa grand-mère, qui ne possède ni télévision, ni portable, ni ordinateur. Sam passe donc ses journées à lire, à réviser son bac et à jouer du piano tout en se faisant dorloter. Mais il reste en manque des moyens de communication modernes. ©Electre 2015

Le jeu video

par Bastien Vivès

Ne sois pas timide

par Claire Ubac
Oskar vit dans un monde à lui depuis son déménagement à Marseille. Au lycée, il ne parle à personne, il n'a pas d'amis, il passe ses journées dans son coin. Sauf qu'un jour, il surprend une conversation entre deux filles qui se moquent de lui. Il décide de télécharger un jeu vidéo payant, sur lequel il devient le conquérant, le bagarreur, l'aventurier dans le but d'améliorer sa personne.

No pasaran, endgame

par Christian Lehmann
Eric retourne dans ce qu'il croit être un jeu vidéo pour ramener Andréas. Il le retrouve dans le Paris occupé de 1942. Mais celui-ci lui échappe, emportant avec lui la disquette, bien décidé à faire gagner le camp des nazis. Hors jeu, Eric se tourne vers Gilles, son frère reporter de guerre. Ce dernier accepte la dangereuse mission et se rend à son tour dans le passé. Dernier volet de la trilogie.

No pasaràn, le jeu

par Christian Lehmann
Eric, Thierry et Andréas, trois adolescents, découvrent un nouveau jeu vidéo, nommé L'Expérience ultime. Mais ce jeu très réaliste n'est pas comme les autres : il les entraîne dans les grandes batailles et les moments sombres du passé.

Art ludique

par Jean-Samuel Kriegk
Panorama du courant artistique issu de l'entertainment qu'est l'art ludique à travers ses créateurs comme Shigeru Miyamoto, Carl Barks, Toby Gard, Steve Dikto, etc. Travaillant dans l'anonymat de grands studios et venant de la BD, du jeu vidéo ou de l'animation, ils ont créé des personnages comme Mario, Picsou, Lara Croft ou Spider-Man.

#EnjoyMarie

par Marie Lopez
Réflexions sur l'actualité et les sujets de la vie quotidienne d'une jeune Lyonnaise de 19 ans connue sur Internet grâce à ses conseils mode et beautés diffusés par sa propre chaîne sur Youtube. ©Electre 2015

Existenz

par David Cronenberg
A partir d'un jeu vidéo inquiétant, Cronenberg pose la question de la morale et des lois qui vont régir le virtuel... A la fois dérangeant et ludique...

Rentrée littéraire (suite)

Crue

par Philippe Forest
Marqué par un deuil déjà ancien, un homme décide de revenir dans la ville où il est né et où il a autrefois vécu. Tout a changé. Pourtant, petit à petit, les mêmes fantômes fidèles s'en retournent vers lui sous les apparences étranges et familières qu'ils ont désormais revêtues. Dans le quartier où il s'est installé, de grands travaux sont en cours. Les immeubles en passe d'être démolis voisinent avec les constructions nouvelles. Autour de l'homme qui raconte son histoire, les signes se multiplient. La demeure où il a élu domicile lui semble comme une maison hantée perdue au beau milieu d'un vaste terrain vague. Il y fait la connaissance d'une femme et d'un homme dont il finit par s'imaginer qu'ils détiennent peut-être la clef du mystère qui les entoure. Le roman vécu se transforme alors en une fable fantastique dévoilant le vide où s'en vient verser toute vie et qui en révèle la vérité.

Ecoutez nos défaites

par Laurent Gaudé
Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d'élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d'une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours ? le général Grant écrasant les Confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l'envahisseur fasciste... Un roman inquiet et mélancolique qui constate l'inanité de toute conquête et proclame que seules l'humanité et la beauté valent la peine qu'on meure pour elles.

La double vie de Jésus

par Enrique Serna
Fonctionnaire à la mairie de Cuernavaca, JesÜs Pastrana est un employé modèle qui aspire à des fonctions politiques pour mettre en pratique ses idéaux de légalité et de justice. Il est tellement rigoureux dans ses fonctions de contrôleur fiscal du gouvernement municipal que ses ennemis politiques l'ont baptisé "le sacristain". Malgré la corruption ambiante il a su se tenir à l'écart des factions qui utilisent le pouvoir à des fins personnelles. Et il pense qu'il peut accéder à la mairie. Mais la ville est une poudrière dont tous les niveaux ont été infiltrés par les narcotrafiquants. La vie quotidienne est ponctuée par les échanges de coups de feu, la découverte de cadavres décapités, les cartels se disputent la place. Comment un homme disposé à défendre ses convictions jusqu'au bout peut-il se battre sur ce terrain miné ? JesÜs va se retrouver dos au mur, pris entre les pouvoirs institutionnels et le crime organisé : menaces de mort, tentatives de corruption, scandales médiatiques, enlèvements, vengeances sanglantes... Mais il découvre l'amour de sa vie, un amour interdit et scandaleux, fatal pour la réputation d'un homme politique. Avec un humour ravageur, cruel comme la réalité qu'il décrit avec un incroyable sens du suspense, Enrique Serna écrit un roman d'amour fou où la morale des apparences s'effondre devant l'ouragan de la passion.

Les bottes suédoises

par Henning Mankell
Fedrik Welin, médecin à la retraite, vit reclus sur son île de la Baltique. Une nuit, une lumière aveuglante le tire du sommeil. Au matin, la maison héritée de ses grands-parents n'est plus qu'une ruine fumante. Réfugié dans la vieille caravane de son jardin, il s'interroge : à soixante-dix ans, seul, dépossédé de tout, a-t-il encore une raison de vivre ? Mais c'est compter sans les révélations de sa fille Louise et, surtout, sans l'apparition d'une femme, Lisa Modin, journaliste de la presse locale. Tandis que l'hiver prend possession de l'archipel, tout va basculer de façon insensible jusqu'à l'inimaginable dénouement. Après l'immense succès des Chaussures italiennes, auquel il fait suite, Les Bottes suédoises brosse le portrait en clair-obscur d'un homme tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l'ombre grandissante de la mort - mais aussi la soif d'amour et le désir -, d'un être amené par les circonstances à revisiter son destin et à reprendre goßt à la vie. Tel est l'ultime roman de Henning Mankell : une oeuvre d'une sobriété élégiaque et poignante, traversée et portée par la beauté crépusculaire des paysages.

Les derniers jours de Mandelstam

par Vénus Khoury-Ghata
Le poète fou caché sous sa couverture continue à balbutier des choses. Ses mots refusent de mourir. Le vacarme des trains n'empêche pas le poète de se réciter ses poèmes, de se les déclamer. Il entend des ovations. Il peut mourir en paix maintenant qu'il se sait apprécié. Moins fou, Mandelstam comprendrait que ce qu'il prend pour des ovations ne sont que des réclamations, ses camarades, des déportés comme lui, veulent du pain et pas des mots. Mort, ils continueront à lever son bras pour profiter de sa ration. En 1938, le grand poète russe Ossip Mandelstam a 47 ans et se meurt dans un camp de transit près de Vladivostok. Staline, "le montagnard du Kremlin, l'assassin et le mangeur d'hommes", est le responsable de sa déchéance. Du fond de sa cellule, perdu dans son monde peuplé de fantômes, Mandelstam revoit défiler sa vie : quatre décennies de création et de combat, aux côtés de Nadejda, son épouse adorée, et de ses contemporains, Akhmatova, Tsvétaïeva, Pasternak et bien d'autres... Grâce à son écriture sensible et à son sens inné de la dramaturgie, Vénus Khoury-Ghata redonne vie à Mandelstam et lui permet d'avoir le dernier mot. Prouvant que la littérature est l'un des moyens les plus sßrs de lutter contre la barbarie.

Les sorcières de la République

par Chloé Delaume
Des choses, pas belles, se sont passées, en France, entre 2017 et 2020. Les femmes, par la main de déesses grecques surgies de l'Olympe (car les divinités sont immortelles), ont pris le pouvoir détenu par les hommes depuis des millénaires. L'Apocalypse, prédite pour décembre 2012, n'a pas eu lieu. Les déesses sont venues se mélanger à la société française contemporaine. Le Parti du Cercle a imposé ses règles. L'expérience a très mal tourné. Mais comment faire la lumière sur ces quatre années d'un règne éphémère et probablement sanglant, alors qu'une amnésie collective a été décidée par référendum au terme de cette page d'Histoire, en 2020 ? Une amnésie appelée le Grand Blanc, approuvée à l'unanimité de la population. C'est pour juger cette douloureuse parenthèse que s'ouvre un maxi procès dans ce qui fut longtemps le stade de France et qui abrite désormais le tribunal du grand Paris. Nous sommes en 2062. A la barre, la Sibylle, prophétesse de la révolution des femmes. Pièces à conviction à l'appui, elle déroule le fil de sa mémoire, et de la généalogie des événements. Petit à petit, on découvre la réalité de ces années spéciales, très spéciales.

Livre pour adultes

par Benoît Duteurtre
"Ce livre est inspiré par la mort de ma mère, qui croyait à la joie de vivre. J'y dépeins aussi les transformations d'un village de montagne, quelques vieilles dames extraordinaires et les péripéties d'une journaliste dans la société contemporaine. Beaucoup de femmes dans ces histoires ; beaucoup de questions sur la naissance et sur le déclin. La disparition de nos proches souligne cette double réalité de l'âge adulte : tandis que nous courons à l'abîme, le monde où nous avons grandi s'efface lui aussi. Ces réflexions traversent un roman très libre, tour à tour comique et mélancolique. L'autobiographie s'y conjugue à l'essai et à la fiction pour cerner notre destin - et les joies qui éclairent cette fatalité", Benoït Duteurtre.

Ma part de Gaulois

par Magyd Cherfi
Printemps 1981, dans une cité d'un "quartier" de Toulouse, un rebeu atypique qui s'idéalise en poète de la racaille escalade une montagne nommée "baccalauréat" : du jamais vu chez les Sarrasins. Sur la ligne incertaine et dangereuse d'une insaisissable identité, le parolier-chanteur de Zebda raconte une adolescence entre chausse-trape et croc en jambes, dans une autofiction pleine d'énergie et de gravité, d'amertume ou de colère, de jubilation et d'autodérision.

Nora Webster

par Colm Toibin
Irlande, fin des années 1960. Nora, qui élève seule ses quatre enfants depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l'oeil critique des habitants de la petite ville où elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s'affranchit peu à peu des cancans et s'autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s'acheter une chaîne stéréo... La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s'accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité. Le récit de la renaissance de Nora dans une société irlandaise en pleine mutation est magistralement servi par une prose musicale, délicate et nuancée : « Ce sont les phrases renfermant de l'émotion qui m'intéressent, dit Colm Tðib n. À travers le rythme, il faut contenir l'émotion, la relâcher, la contenir, la relâcher. » Et derrière le portrait de Nora, c'est la vérité de sa mère qu'il tente d'atteindre. Il lui a fallu plus d'une décennie pour terminer ce livre, trop intimidant, trop personnel. « Aujourd'hui, peu de romanciers ont le courage, comme Tðib n, de montrer la vie telle qu'elle est plutôt que comme la voudrait l'art, et ce en nous émouvant profondément. » John Banville

Nos âmes la nuit

par Kent Haruf
Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure... Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d'amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d'encouragement. Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble. Mais voilà, les choses ne vont pas se passer si simplement, les cancans vont bon train, et les familles s'en mêlent... Que va-t-il advenir de cette bulle de douceur si précieuse qu'Addie et Louis avaient réussi à construire ?

Sous la vague

par Anne Percin
Décidément, rien ne sera épargné à Bertrand Berger- Lafitte, héritier d'une prestigieuse propriété de Cognac, en ce printemps 2011. Alors que la catastrophe nucléaire au Japon entraîne l'effondrement du cours des spiritueux sur les bourses mondiales, sa fille tombe enceinte d'un de ses ouvriers syndicalistes, son ex-femme le trahit avec son associé et le voilà lui-même menacé de licenciement... Tandis que son monde s'écroule, lui préfère s'évader loin des réalités, en compagnie d'un faon ou transporté mollement par son chauffeur Eddy. Ce trentenaire flegmatique et mystérieux est le seul auquel Bertrand, à tort ou à raison, fait encore confiance. Dans cette comédie sociale, Anne Percin porte sur le monde contemporain, ses catastrophes et ses futilités, un regard d'un humour mordant tout à fait réjouissant.

Anguille sous roche

par Ali Zamir
Quelque part dans l'océan Indien, une jeune femme se noie. Ses forces l'abandonnent mais sa pensée, tel un animal sur le point de mourir, se cambre : dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée nous entraîne dans le récit de sa vie... Roman aussi étourdissant qu'envoûtant, qui n'est pas sans rappeler L'Art de la joie de Goliarda Sapienza par la beauté de son héroïne et la force de sa langue, Anguille sous roche est un miracle littéraire : « On entre dans Anguille sous roche comme en eaux troubles. Je l'ai lu debout, gîtant comme un mât dans la houle, ballotté par le flux verbal de la mélopée obsédante et hypnotique d'Anguille, l'héroïne narratrice. Je me suis laissé emporter dans les flots de sa prose organique et vivante, une seule longue phrase rythmée par la nécessité et l'urgence, proche de la tradition orale. Et j'ai glissé sur les lames de sa pensée, avec ses errements, ses certitudes et ses cris de colère. [...] Dans cette histoire de jeune fille pas sage, de passage, de traversée et de passeur, la voix ultramarine d'Anguille sous roche ouvre un sillon qui n'est pas près de se refermer. » (Laurent Boscq)

Au commencement du septième jour

par Luc Lang

California girls

par Simon Liberati
Los Angeles, 8 aoßt 1969 : Charles Manson, dit Charlie, fanatise une bande de hippies, improbable "famille" que soudent drogue, sexe, rock'n'roll et vénération fanatique envers le gourou. Téléguidés par Manson, trois filles et un garçon sont chargés d'une attaque, la première du grand chambardement qui sauvera le monde. La nuit même, sur les hauteurs de Los Angeles, les zombies défoncés tuent cinq fois. La sublime Sharon Tate, épouse de Roman Polanski enceinte de huit mois, est laissée pour morte après seize coups de baïonnette. Une des filles, Susan, dite Sadie, inscrit avec le sang de la star le mot PIG sur le mur de la villa avant de rejoindre le ranch qui abrite la Famille. Au petit matin, le pays pétrifié découvre la scène sanglante sur ses écrans de télévision. Associées en un flash ultra violent, l'utopie hippie et l'opulence hollywoodienne s'anéantissent en un morbide reflet de l'Amérique. Crime crapuleux, vengeance d'un rocker raté, satanisme, combinaisons politiques, Black Panthers... Le crime garde ses mystères. En 36 heures et trois actes d'un hyper réalisme halluciné, western psychédélique à la présence saisissante, Simon Liberati accompagne au plus près les California girls et peint un des faits divers les plus fantasmés des cinquante dernières années. 36 heures qui signent la perte de l'innocence de l'Amérique. "En 1969, j'avais neuf ans. La famille Manson est entrée avec fracas dans mon imaginaire. J'ai grandi avec l'image de trois filles de 20 ans défiant les tribunaux américains, une croix sanglante gravée sur le front. Des droguées... Voilà ce qu'on disait d'elles, des droguées qui avaient commis des crimes monstrueux sous l'emprise d'un gourou qu'elles prenaient pour Jésus-Christ. Plus tard, j'ai écrit cette histoire le plus simplement possible pour exorciser mes terreurs enfantines et j'ai revécu seconde par seconde le martyr de Sharon Tate".

Crépuscule du tourment : Mélancholy

par Léonora Miano
De nos jours, quelque part en Afrique subsaharienne, au Cameroun peut-être, quatre femmes s'adressent successivement au même homme : sa mère, la femme à laquelle il a tourné le dos parce qu'il l'aimait trop et mal, celle qui partage sa vie parce qu'il n'en est pas épris, sa soeur enfin. n celui qui ne les entend pas, toutes dévoilent leur vie intime, relatant parfois les mêmes épisodes d'un point de vue différent. Chacune fait entendre un phrasé particulier, une culture et une sensibilité propres. Elles ont en commun, néanmoins, une blessure secrète : une ascendance inavouable, un tourment identitaire reçu en héritage, une difficulté à habiter leur féminité... Les épiphanies de la sexualité côtoient, dans leurs récits, des propos sur la grande histoire qui, sans cesse, se glisse dans la petite. D'une magnifique sensualité, ce roman choral, porté par une langue sculptée en orfèvre, restitue un monde d'autant plus mystérieux qu'il nous est étranger... et d'autant plus familier qu'il est universel.

De terre et de mer

par Sophie Van der Linden
"J'ai fait une rencontre surprenante dans le train. Un peintre chinois, parlant français. Dans la peinture chinoise, m'a-t-il expliqué, le spectateur n'est pas extérieur au tableau, il est au contraire plongé dans un paysage qui est une composition de différents lointains. On n'observe pas le paysage, on y séjourne, on s'y promène, on y voisine...» Henri, un jeune artiste, arrive après un long voyage sur l'île de B." Il est venu rendre visite à Youna, la femme qu'il aime et qui s'est détournée de lui. L'action se passe au début du 20eme siècle en Bretagne, et se déroule en vingt-quatre heures. Le lecteur, voyeur, va suivre les tribulations d'Henri sur l'île pendant cette journée fatidique. Comme dans un véritable tableau chinois, il séjournera dans ce paysage magique et poétique. Il fera de multiples rencontres. Jusqu'à la chute finale - et tragique. De terre et de mer est le troisième roman de Sophie Van der Linden. L'auteur confirme encore ici son talent et, comme dans La Fabrique du monde, explore avec acuité les liens qui se tissent et se défont dans la relation amoureuse

L'archipel d'une autre vie

par Andreï Makine
Aux confins de l'Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s'étendent des terres qui paraissent échapper à l'Histoire... Qui est donc ce criminel aux multiples visages, que Pavel Gartzev et ses compagnons doivent capturer à travers l'immensité de la taïga ? C'est l'aventure de cette longue chasse à l'homme qui nous est contée dans ce puissant roman d'exploration. C'est aussi un dialogue hors du commun, presque hors du monde, entre le soldat épuisé et la proie mystérieuse qu'il poursuit. Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend alors une dimension exaltante, tandis qu'à l'horizon émerge l'archipel des Chantars : là où une "autre vie" devient possible, dans la fragile éternité de l'amour.

La Toubabesse

par Louis-Ferdinand Despreez
"Dans ce livre que tu vas lire, à la gloire des petites bordelles effrontées et des hoquets de l'Histoire, Esther, une ancienne vierge de Johannesburg, blanche et belle à couper les poumons, fille de personne ou si peu, et devenue putain par nécessité, peut-être aussi par fainéantise, ou par indolence, se fait aimer à la folie d'un potentat africain vieillissant qui en fait son deuxième-bureau pour commencer, et ensuite sa légitime, en se débarrassant de sa vieille épouse vénale et aigrie." Dans une langue "de malpoli", sorte de pidgin franco-africain exubérant et imagé, Louis-Ferdinand Despreez brosse le tableau très incorrect d'une Afrique excessive en tout, indocile et braillarde. Un roman cruel, grinçant et terriblement réjouissant.

Le carnet de Marceline Desbordes-Valmore

par Lucie Desbordes
Ce roman est un hommage à la vie et à l'oeuvre de Marceline Desbordes-Valmore. Lointaine parente de la célèbre poétesse, Lucie Desbordes s'est glissée dans la personnalité de son aïeule pour imaginer son journal intime au cours d'une longue partie de son existence. Le livre suit une trame chronologique si bien qu'on croit lire l'autobiographie de Marceline Desbordes-Valmore dans une langue épurée, rapide, bien éloignée d'un romantisme surrané du XIXe siècle. Lucie Desbordes parvient à nous restituer Marceline Desbordes-Valmore parmi nous. Celle qui était surnommée Notre-Dame-des-Pleurs, en raison des multiples épreuves qu'elle a traversées, comme la mort de ses jeunes enfants ou des passions clandestines, se dévoile ici en une étonnante personnalité toute en grâce et en poésie. On pourrait dire qu'elle a fait preuve de « résilience » avant l'heure.

Le Grand Jeu

par Céline Minard
Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d'un massif montagneux, une femme s'isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? Outre la solitude, elle s'impose un entraînement physique et spirituel intense, où longues marches, activités de survie, slackline et musique vont de pair avec la rédaction d'un journal de bord. Saura-t-elle "comment vivre" après s'être mise à l'épreuve de conditions extrêmes, de la nature immuable des temps géologiques, de la brutalité des éléments ? C'est dans l'espoir d'une réponse qu'elle s'est volontairement préparée, qu'elle a tout prévu. Tout, sauf la présence, sur ces montagnes désolées, d'une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions. Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magistral sur les jeux et les enjeux d'une solitude volontaire confrontée à l'épreuve des éléments.

Le messie du Darfour

par Abdelaziz Baraka Sakin
"C'était la seule à Nyala et sans doute même dans tout le Soudan à s'appeler Abderahman." Avec son prénom d'homme et sa cicatrice à la joue, terrible signe de beauté, Abderahman eàt la fille de fortune de tante Kharifiyya, sans enfant et le coeur grand, qui l'a recueillie en lui demandant de ne plus jamais parler de la guerre. De la guerre, pourtant, Abderahman sait tout, absolument tout. C'est un jour de marché qu'elle rencontre Shikiri, enrôlé de force dans l'armée avec son ami Ibrahim. Ni une, ni deux, Abderahman en fait joyeusement son mari. Et lui demande de l'aider à se venger des terribles milices janjawids en en tuant au moins dix. Formidable épopée d'une amazone de circonstance dans un monde en plein chaos, le Messie du Darfour est une histoire d'aventure et de guerre, une histoire d'amitié et de vengeance qui donne la part belle à l'humour et à la magie du roman.

Les Parisiens

par Olivier Py

Les pêcheurs d'étoiles

par Jean-Paul Delfino
Paris, 1925. Dans le bouillonnement des années folles, deux hommes vont vivre une nuit d'exception. A la poursuite d'une femme fantomatique et aimée, sur les traces de Jean Cocteau qui leur a volé l'argument d'un opéra, ils sillonnent la nuit parisienne, de la Closerie des Lilas au Père-Lachaise, de l'Opéra Garnier à la banlieue rouge. Dans les méandres de la Ville Lumière, ils vont rebondir de caboulots en night-clubs et se laisseront entraîner dans une valse canaille durant laquelle ils croiseront Chagall et les époux Delaunay, Man Ray, Toulouse-Lautrec, Cab Calloway, Berthe Sylva, Picabia, Abel Gance, Chaplin ou encore la mémoire d'Apollinaire. Dans cette course folle, ils vont refaire le monde, rêver de gloire, pêcher le grand requin blanc sur les rives de la Seine, se promener à dos de girafe ou partir vers l'inconnu à bord d'une locomotive Pacific. Ces deux hommes, dont le génie n'est pas encore reconnu, se nomment Blaise Cendrars et Erik Satie. Ensemble, ils vont se trouver et se perdre, tenter de réenchanter le monde, jusqu'au bout de la nuit.

Les règles d'usage

par Joyce Maynard
Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L'espoir s'amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre. Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie chez son père biologique qu'elle connaît à peine - et idéalise. Son beau-père et son petit frère la laissent partir le coeur lourd, mais avec l'espoir que cette expérience lui sera salutaire. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle délaisse les bancs de son nouveau collège et, chaque matin, part à la découverte de ce qui l'entoure, faisant d'étonnantes rencontres : une adolescente tout juste devenue mère, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune à la marge qui recherche son grand frère à travers tout le pays. Wendy lit beaucoup, découvre Le Journal d'Anne Frank et Frankie Addams, apprend à connaître son père, se lie d'amitié avec sa belle-mère éleveuse de cactus, comprend peu à peu le couple que formaient ses parents - et les raisons de leur séparation. Ces semaines californiennes la prépareront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie ? Retournera-t-elle à Brooklyn auprès de ceux qui l'ont vue grandir ? Emouvante histoire de reconstruction, Les règles d'usage évoque avec brio la perte d'un être cher, l'adolescence et la complexité des rapports familiaux. Un roman lumineux.

Le Zeppelin

par Fanny Chiarello
Cet été-là, la lumière est si crue qu'elle rend tout incandescent. La Maison, car tel est son nom, est une ville banale de province, une image d'Epinal. Ou presque. II est impossible de ne pas évoquer le canal qui la traverse et dans lequel les habitants ont la curieuse manie de jeter tout ce qui leur est cher. Y compris des proches. Peut-être est-ce dß à l'ennui insondable qui semble s'être emparé d'eux. Le passage d'un zeppelin va enfin briser leur quotidien et leurs insignifiantes activités. Car l'ombre qu'il porte au-dessus de leurs têtes entraîne les réactions les plus inattendues et les plus folles, entre panique et dévotion.

L'Homme qui voyait à travers les visages

par Eric-Emmanuel Schmitt
Après La nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, entre suspense et philosophie. Tout commence par une explosion à la sortie d'une messe. Le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage encore, il possède un don unique : voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les êtres minuscules ?souvenirs, anges ou démons- qui le motivent ou le hantent. Est-ce un fou ? Ou un sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l'amener à la rencontre dont nous rêvons tous...

L'innocent

par Christophe Donner
"Je suis sorti de la maison au petit matin, j'ai marché à grands pas sous les platanes du cours Mirabeau, sans pouvoir m'empêcher de sourire. Une chose m'apparaissait sûre et certaine : je n'étais plus le même. Je venais de passer la nuit dans le lit d'une femme, à l'embrasser, la serrer, la baiser, car si cette nuit n'avait pas été celle de l'accomplissement de l'acte sexuel, elle n'en avait pas moins été une nuit d'amour, entière, complète, jusqu'au petit matin frisquet, le reste n'était qu'une question de vocabulaire : est-ce que nous avions fait l'amour ? C'est ce qu'il me semblait puisque j'étais amoureux." Christophe entre dans les années soixante-dix et dans l'adolescence bercé par les idées révolutionnaires de ses parents divorcés, entre qui il va et vient, et la découverte angoissante d'une sexualité dévorante, obsessionnelle. De Paris à Saint-Tropez en passant par la Tunisie, l'adulte qu'il est devenu égraine les souvenirs d'une jeunesse douce-amère à travers le prisme de ses aventures sexuelles. De brefs chapitres qui sont autant de souvenirs, paysages, odeurs, mêlent la voix de l'enfant précoce et de l'auteur qui, quarante ans plus tard, observe avec tendresse et cruauté ce Christophe d'une autre époque. L'école, la famille, la révolution, les vacances, la mer. Autant d'éléments de décor aux scènes que se remémore. Donner avec ce court récit, très intime, qui montre le film irréalisable de sa vie, entre 13 et 15 ans, quand l'amour s'apprenait dans les tourments du sexe.

Lithium

par Aurélien Gougaud
Elle, vingt-trois ans, enfant de la consommation et des réseaux sociaux, noie ses craintes dans l'alcool, le sexe et la fête, sans se préoccuper du lendemain, un principe de vie. Il vient de terminer ses études et travaille sans passion dans une société où l'argent est roi. Pour eux, ni passé ni avenir. Perdus et désenchantés, deux jeunes d'aujourd'hui qui cherchent à se réinventer. Dans un texte crépusculaire, Aurélien Gougaud entremêle leurs voix, leurs errances, leur soif de vivre, touchant au plus près la vérité d'une génération en quête de repères. Un premier roman d'une surprenante maturité, qui révèle le talent d'un jeune auteur de vingt-cinq ans.

L'ultime Humiliation

par Rhéa Galanaki
Parce qu’elles ne se fient plus à la télévision pour apprendre ce qui se passe dans Athènes, Tirésia et Nymphe, deux vieilles dames déjantées, habillées comme si on était en plein carnaval, décident de s’évader, sous le regard inquiet de leur chat Balthazar, du foyer social dans lequel elles vivent pour participer à la manifestation du 12 février 2012. Commence alors une extraordinaire odyssée dans une ville en guerre, où elles retrouvent, opposés dans un face-à-face vertigineux, Takis, qui a rejoint les rangs des néo-nazis de l’Aube dorée et l’anarchiste Oreste. Qu’adviendra-t-il au terme d’un voyage pendant lequel, après s’être perdues dans Athènes au milieu des manifestants, des gaz lacrymogènes, des combats et des incendies ravageant le centre, les deux bonnes femmes auront été réduites à l’état de SDF ? Avec ce très beau roman initiatique qu’est L’Ultime Humiliation, Rhéa Galanaki nous offre un récit saisissant et ambitieux sur la « crise » et les racines du mal, interrogeant ainsi l’identité et la destinée de la Grèce contemporaine.

Repose-toi sur moi

par Serge Joncour
Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n'ont rien en commun si ce n'est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s'en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l'intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l'égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.Dans ce grand roman de l'amour et du désordre, Serge Joncour porte loin son regard : en faisant entrer en collision le monde contemporain et l'univers intime, il met en scène nos aspirations contraires, la ville et la campagne, la solidarité et l'égoïsme, dans un contexte de dérèglement général de la société où, finalement, aimer semble être la dernière façon de résister.

Rentrée littéraire (suite)

Crue

par Philippe Forest
Marqué par un deuil déjà ancien, un homme décide de revenir dans la ville où il est né et où il a autrefois vécu. Tout a changé. Pourtant, petit à petit, les mêmes fantômes fidèles s'en retournent vers lui sous les apparences étranges et familières qu'ils ont désormais revêtues. Dans le quartier où il s'est installé, de grands travaux sont en cours. Les immeubles en passe d'être démolis voisinent avec les constructions nouvelles. Autour de l'homme qui raconte son histoire, les signes se multiplient. La demeure où il a élu domicile lui semble comme une maison hantée perdue au beau milieu d'un vaste terrain vague. Il y fait la connaissance d'une femme et d'un homme dont il finit par s'imaginer qu'ils détiennent peut-être la clef du mystère qui les entoure. Le roman vécu se transforme alors en une fable fantastique dévoilant le vide où s'en vient verser toute vie et qui en révèle la vérité.

Ecoutez nos défaites

par Laurent Gaudé
Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d'élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d'une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours ? le général Grant écrasant les Confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l'envahisseur fasciste... Un roman inquiet et mélancolique qui constate l'inanité de toute conquête et proclame que seules l'humanité et la beauté valent la peine qu'on meure pour elles.

La double vie de Jésus

par Enrique Serna
Fonctionnaire à la mairie de Cuernavaca, JesÜs Pastrana est un employé modèle qui aspire à des fonctions politiques pour mettre en pratique ses idéaux de légalité et de justice. Il est tellement rigoureux dans ses fonctions de contrôleur fiscal du gouvernement municipal que ses ennemis politiques l'ont baptisé "le sacristain". Malgré la corruption ambiante il a su se tenir à l'écart des factions qui utilisent le pouvoir à des fins personnelles. Et il pense qu'il peut accéder à la mairie. Mais la ville est une poudrière dont tous les niveaux ont été infiltrés par les narcotrafiquants. La vie quotidienne est ponctuée par les échanges de coups de feu, la découverte de cadavres décapités, les cartels se disputent la place. Comment un homme disposé à défendre ses convictions jusqu'au bout peut-il se battre sur ce terrain miné ? JesÜs va se retrouver dos au mur, pris entre les pouvoirs institutionnels et le crime organisé : menaces de mort, tentatives de corruption, scandales médiatiques, enlèvements, vengeances sanglantes... Mais il découvre l'amour de sa vie, un amour interdit et scandaleux, fatal pour la réputation d'un homme politique. Avec un humour ravageur, cruel comme la réalité qu'il décrit avec un incroyable sens du suspense, Enrique Serna écrit un roman d'amour fou où la morale des apparences s'effondre devant l'ouragan de la passion.

Les bottes suédoises

par Henning Mankell
Fedrik Welin, médecin à la retraite, vit reclus sur son île de la Baltique. Une nuit, une lumière aveuglante le tire du sommeil. Au matin, la maison héritée de ses grands-parents n'est plus qu'une ruine fumante. Réfugié dans la vieille caravane de son jardin, il s'interroge : à soixante-dix ans, seul, dépossédé de tout, a-t-il encore une raison de vivre ? Mais c'est compter sans les révélations de sa fille Louise et, surtout, sans l'apparition d'une femme, Lisa Modin, journaliste de la presse locale. Tandis que l'hiver prend possession de l'archipel, tout va basculer de façon insensible jusqu'à l'inimaginable dénouement. Après l'immense succès des Chaussures italiennes, auquel il fait suite, Les Bottes suédoises brosse le portrait en clair-obscur d'un homme tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l'ombre grandissante de la mort - mais aussi la soif d'amour et le désir -, d'un être amené par les circonstances à revisiter son destin et à reprendre goßt à la vie. Tel est l'ultime roman de Henning Mankell : une oeuvre d'une sobriété élégiaque et poignante, traversée et portée par la beauté crépusculaire des paysages.

Les derniers jours de Mandelstam

par Vénus Khoury-Ghata
Le poète fou caché sous sa couverture continue à balbutier des choses. Ses mots refusent de mourir. Le vacarme des trains n'empêche pas le poète de se réciter ses poèmes, de se les déclamer. Il entend des ovations. Il peut mourir en paix maintenant qu'il se sait apprécié. Moins fou, Mandelstam comprendrait que ce qu'il prend pour des ovations ne sont que des réclamations, ses camarades, des déportés comme lui, veulent du pain et pas des mots. Mort, ils continueront à lever son bras pour profiter de sa ration. En 1938, le grand poète russe Ossip Mandelstam a 47 ans et se meurt dans un camp de transit près de Vladivostok. Staline, "le montagnard du Kremlin, l'assassin et le mangeur d'hommes", est le responsable de sa déchéance. Du fond de sa cellule, perdu dans son monde peuplé de fantômes, Mandelstam revoit défiler sa vie : quatre décennies de création et de combat, aux côtés de Nadejda, son épouse adorée, et de ses contemporains, Akhmatova, Tsvétaïeva, Pasternak et bien d'autres... Grâce à son écriture sensible et à son sens inné de la dramaturgie, Vénus Khoury-Ghata redonne vie à Mandelstam et lui permet d'avoir le dernier mot. Prouvant que la littérature est l'un des moyens les plus sßrs de lutter contre la barbarie.

Les sorcières de la République

par Chloé Delaume
Des choses, pas belles, se sont passées, en France, entre 2017 et 2020. Les femmes, par la main de déesses grecques surgies de l'Olympe (car les divinités sont immortelles), ont pris le pouvoir détenu par les hommes depuis des millénaires. L'Apocalypse, prédite pour décembre 2012, n'a pas eu lieu. Les déesses sont venues se mélanger à la société française contemporaine. Le Parti du Cercle a imposé ses règles. L'expérience a très mal tourné. Mais comment faire la lumière sur ces quatre années d'un règne éphémère et probablement sanglant, alors qu'une amnésie collective a été décidée par référendum au terme de cette page d'Histoire, en 2020 ? Une amnésie appelée le Grand Blanc, approuvée à l'unanimité de la population. C'est pour juger cette douloureuse parenthèse que s'ouvre un maxi procès dans ce qui fut longtemps le stade de France et qui abrite désormais le tribunal du grand Paris. Nous sommes en 2062. A la barre, la Sibylle, prophétesse de la révolution des femmes. Pièces à conviction à l'appui, elle déroule le fil de sa mémoire, et de la généalogie des événements. Petit à petit, on découvre la réalité de ces années spéciales, très spéciales.

Livre pour adultes

par Benoît Duteurtre
"Ce livre est inspiré par la mort de ma mère, qui croyait à la joie de vivre. J'y dépeins aussi les transformations d'un village de montagne, quelques vieilles dames extraordinaires et les péripéties d'une journaliste dans la société contemporaine. Beaucoup de femmes dans ces histoires ; beaucoup de questions sur la naissance et sur le déclin. La disparition de nos proches souligne cette double réalité de l'âge adulte : tandis que nous courons à l'abîme, le monde où nous avons grandi s'efface lui aussi. Ces réflexions traversent un roman très libre, tour à tour comique et mélancolique. L'autobiographie s'y conjugue à l'essai et à la fiction pour cerner notre destin - et les joies qui éclairent cette fatalité", Benoït Duteurtre.

Ma part de Gaulois

par Magyd Cherfi
Printemps 1981, dans une cité d'un "quartier" de Toulouse, un rebeu atypique qui s'idéalise en poète de la racaille escalade une montagne nommée "baccalauréat" : du jamais vu chez les Sarrasins. Sur la ligne incertaine et dangereuse d'une insaisissable identité, le parolier-chanteur de Zebda raconte une adolescence entre chausse-trape et croc en jambes, dans une autofiction pleine d'énergie et de gravité, d'amertume ou de colère, de jubilation et d'autodérision.

Nora Webster

par Colm Toibin
Irlande, fin des années 1960. Nora, qui élève seule ses quatre enfants depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l'oeil critique des habitants de la petite ville où elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s'affranchit peu à peu des cancans et s'autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s'acheter une chaîne stéréo... La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s'accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité. Le récit de la renaissance de Nora dans une société irlandaise en pleine mutation est magistralement servi par une prose musicale, délicate et nuancée : « Ce sont les phrases renfermant de l'émotion qui m'intéressent, dit Colm Tðib n. À travers le rythme, il faut contenir l'émotion, la relâcher, la contenir, la relâcher. » Et derrière le portrait de Nora, c'est la vérité de sa mère qu'il tente d'atteindre. Il lui a fallu plus d'une décennie pour terminer ce livre, trop intimidant, trop personnel. « Aujourd'hui, peu de romanciers ont le courage, comme Tðib n, de montrer la vie telle qu'elle est plutôt que comme la voudrait l'art, et ce en nous émouvant profondément. » John Banville

Nos âmes la nuit

par Kent Haruf
Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure... Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d'amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d'encouragement. Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble. Mais voilà, les choses ne vont pas se passer si simplement, les cancans vont bon train, et les familles s'en mêlent... Que va-t-il advenir de cette bulle de douceur si précieuse qu'Addie et Louis avaient réussi à construire ?

Sous la vague

par Anne Percin
Décidément, rien ne sera épargné à Bertrand Berger- Lafitte, héritier d'une prestigieuse propriété de Cognac, en ce printemps 2011. Alors que la catastrophe nucléaire au Japon entraîne l'effondrement du cours des spiritueux sur les bourses mondiales, sa fille tombe enceinte d'un de ses ouvriers syndicalistes, son ex-femme le trahit avec son associé et le voilà lui-même menacé de licenciement... Tandis que son monde s'écroule, lui préfère s'évader loin des réalités, en compagnie d'un faon ou transporté mollement par son chauffeur Eddy. Ce trentenaire flegmatique et mystérieux est le seul auquel Bertrand, à tort ou à raison, fait encore confiance. Dans cette comédie sociale, Anne Percin porte sur le monde contemporain, ses catastrophes et ses futilités, un regard d'un humour mordant tout à fait réjouissant.

Anguille sous roche

par Ali Zamir
Quelque part dans l'océan Indien, une jeune femme se noie. Ses forces l'abandonnent mais sa pensée, tel un animal sur le point de mourir, se cambre : dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée nous entraîne dans le récit de sa vie... Roman aussi étourdissant qu'envoûtant, qui n'est pas sans rappeler L'Art de la joie de Goliarda Sapienza par la beauté de son héroïne et la force de sa langue, Anguille sous roche est un miracle littéraire : « On entre dans Anguille sous roche comme en eaux troubles. Je l'ai lu debout, gîtant comme un mât dans la houle, ballotté par le flux verbal de la mélopée obsédante et hypnotique d'Anguille, l'héroïne narratrice. Je me suis laissé emporter dans les flots de sa prose organique et vivante, une seule longue phrase rythmée par la nécessité et l'urgence, proche de la tradition orale. Et j'ai glissé sur les lames de sa pensée, avec ses errements, ses certitudes et ses cris de colère. [...] Dans cette histoire de jeune fille pas sage, de passage, de traversée et de passeur, la voix ultramarine d'Anguille sous roche ouvre un sillon qui n'est pas près de se refermer. » (Laurent Boscq)

Au commencement du septième jour

par Luc Lang

California girls

par Simon Liberati
Los Angeles, 8 aoßt 1969 : Charles Manson, dit Charlie, fanatise une bande de hippies, improbable "famille" que soudent drogue, sexe, rock'n'roll et vénération fanatique envers le gourou. Téléguidés par Manson, trois filles et un garçon sont chargés d'une attaque, la première du grand chambardement qui sauvera le monde. La nuit même, sur les hauteurs de Los Angeles, les zombies défoncés tuent cinq fois. La sublime Sharon Tate, épouse de Roman Polanski enceinte de huit mois, est laissée pour morte après seize coups de baïonnette. Une des filles, Susan, dite Sadie, inscrit avec le sang de la star le mot PIG sur le mur de la villa avant de rejoindre le ranch qui abrite la Famille. Au petit matin, le pays pétrifié découvre la scène sanglante sur ses écrans de télévision. Associées en un flash ultra violent, l'utopie hippie et l'opulence hollywoodienne s'anéantissent en un morbide reflet de l'Amérique. Crime crapuleux, vengeance d'un rocker raté, satanisme, combinaisons politiques, Black Panthers... Le crime garde ses mystères. En 36 heures et trois actes d'un hyper réalisme halluciné, western psychédélique à la présence saisissante, Simon Liberati accompagne au plus près les California girls et peint un des faits divers les plus fantasmés des cinquante dernières années. 36 heures qui signent la perte de l'innocence de l'Amérique. "En 1969, j'avais neuf ans. La famille Manson est entrée avec fracas dans mon imaginaire. J'ai grandi avec l'image de trois filles de 20 ans défiant les tribunaux américains, une croix sanglante gravée sur le front. Des droguées... Voilà ce qu'on disait d'elles, des droguées qui avaient commis des crimes monstrueux sous l'emprise d'un gourou qu'elles prenaient pour Jésus-Christ. Plus tard, j'ai écrit cette histoire le plus simplement possible pour exorciser mes terreurs enfantines et j'ai revécu seconde par seconde le martyr de Sharon Tate".

Crépuscule du tourment : Mélancholy

par Léonora Miano
De nos jours, quelque part en Afrique subsaharienne, au Cameroun peut-être, quatre femmes s'adressent successivement au même homme : sa mère, la femme à laquelle il a tourné le dos parce qu'il l'aimait trop et mal, celle qui partage sa vie parce qu'il n'en est pas épris, sa soeur enfin. n celui qui ne les entend pas, toutes dévoilent leur vie intime, relatant parfois les mêmes épisodes d'un point de vue différent. Chacune fait entendre un phrasé particulier, une culture et une sensibilité propres. Elles ont en commun, néanmoins, une blessure secrète : une ascendance inavouable, un tourment identitaire reçu en héritage, une difficulté à habiter leur féminité... Les épiphanies de la sexualité côtoient, dans leurs récits, des propos sur la grande histoire qui, sans cesse, se glisse dans la petite. D'une magnifique sensualité, ce roman choral, porté par une langue sculptée en orfèvre, restitue un monde d'autant plus mystérieux qu'il nous est étranger... et d'autant plus familier qu'il est universel.

De terre et de mer

par Sophie Van der Linden
"J'ai fait une rencontre surprenante dans le train. Un peintre chinois, parlant français. Dans la peinture chinoise, m'a-t-il expliqué, le spectateur n'est pas extérieur au tableau, il est au contraire plongé dans un paysage qui est une composition de différents lointains. On n'observe pas le paysage, on y séjourne, on s'y promène, on y voisine...» Henri, un jeune artiste, arrive après un long voyage sur l'île de B." Il est venu rendre visite à Youna, la femme qu'il aime et qui s'est détournée de lui. L'action se passe au début du 20eme siècle en Bretagne, et se déroule en vingt-quatre heures. Le lecteur, voyeur, va suivre les tribulations d'Henri sur l'île pendant cette journée fatidique. Comme dans un véritable tableau chinois, il séjournera dans ce paysage magique et poétique. Il fera de multiples rencontres. Jusqu'à la chute finale - et tragique. De terre et de mer est le troisième roman de Sophie Van der Linden. L'auteur confirme encore ici son talent et, comme dans La Fabrique du monde, explore avec acuité les liens qui se tissent et se défont dans la relation amoureuse

L'archipel d'une autre vie

par Andreï Makine
Aux confins de l'Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s'étendent des terres qui paraissent échapper à l'Histoire... Qui est donc ce criminel aux multiples visages, que Pavel Gartzev et ses compagnons doivent capturer à travers l'immensité de la taïga ? C'est l'aventure de cette longue chasse à l'homme qui nous est contée dans ce puissant roman d'exploration. C'est aussi un dialogue hors du commun, presque hors du monde, entre le soldat épuisé et la proie mystérieuse qu'il poursuit. Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend alors une dimension exaltante, tandis qu'à l'horizon émerge l'archipel des Chantars : là où une "autre vie" devient possible, dans la fragile éternité de l'amour.

La Toubabesse

par Louis-Ferdinand Despreez
"Dans ce livre que tu vas lire, à la gloire des petites bordelles effrontées et des hoquets de l'Histoire, Esther, une ancienne vierge de Johannesburg, blanche et belle à couper les poumons, fille de personne ou si peu, et devenue putain par nécessité, peut-être aussi par fainéantise, ou par indolence, se fait aimer à la folie d'un potentat africain vieillissant qui en fait son deuxième-bureau pour commencer, et ensuite sa légitime, en se débarrassant de sa vieille épouse vénale et aigrie." Dans une langue "de malpoli", sorte de pidgin franco-africain exubérant et imagé, Louis-Ferdinand Despreez brosse le tableau très incorrect d'une Afrique excessive en tout, indocile et braillarde. Un roman cruel, grinçant et terriblement réjouissant.

Le carnet de Marceline Desbordes-Valmore

par Lucie Desbordes
Ce roman est un hommage à la vie et à l'oeuvre de Marceline Desbordes-Valmore. Lointaine parente de la célèbre poétesse, Lucie Desbordes s'est glissée dans la personnalité de son aïeule pour imaginer son journal intime au cours d'une longue partie de son existence. Le livre suit une trame chronologique si bien qu'on croit lire l'autobiographie de Marceline Desbordes-Valmore dans une langue épurée, rapide, bien éloignée d'un romantisme surrané du XIXe siècle. Lucie Desbordes parvient à nous restituer Marceline Desbordes-Valmore parmi nous. Celle qui était surnommée Notre-Dame-des-Pleurs, en raison des multiples épreuves qu'elle a traversées, comme la mort de ses jeunes enfants ou des passions clandestines, se dévoile ici en une étonnante personnalité toute en grâce et en poésie. On pourrait dire qu'elle a fait preuve de « résilience » avant l'heure.

Le Grand Jeu

par Céline Minard
Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d'un massif montagneux, une femme s'isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? Outre la solitude, elle s'impose un entraînement physique et spirituel intense, où longues marches, activités de survie, slackline et musique vont de pair avec la rédaction d'un journal de bord. Saura-t-elle "comment vivre" après s'être mise à l'épreuve de conditions extrêmes, de la nature immuable des temps géologiques, de la brutalité des éléments ? C'est dans l'espoir d'une réponse qu'elle s'est volontairement préparée, qu'elle a tout prévu. Tout, sauf la présence, sur ces montagnes désolées, d'une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions. Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magistral sur les jeux et les enjeux d'une solitude volontaire confrontée à l'épreuve des éléments.

Le messie du Darfour

par Abdelaziz Baraka Sakin
"C'était la seule à Nyala et sans doute même dans tout le Soudan à s'appeler Abderahman." Avec son prénom d'homme et sa cicatrice à la joue, terrible signe de beauté, Abderahman eàt la fille de fortune de tante Kharifiyya, sans enfant et le coeur grand, qui l'a recueillie en lui demandant de ne plus jamais parler de la guerre. De la guerre, pourtant, Abderahman sait tout, absolument tout. C'est un jour de marché qu'elle rencontre Shikiri, enrôlé de force dans l'armée avec son ami Ibrahim. Ni une, ni deux, Abderahman en fait joyeusement son mari. Et lui demande de l'aider à se venger des terribles milices janjawids en en tuant au moins dix. Formidable épopée d'une amazone de circonstance dans un monde en plein chaos, le Messie du Darfour est une histoire d'aventure et de guerre, une histoire d'amitié et de vengeance qui donne la part belle à l'humour et à la magie du roman.

Les Parisiens

par Olivier Py

Les pêcheurs d'étoiles

par Jean-Paul Delfino
Paris, 1925. Dans le bouillonnement des années folles, deux hommes vont vivre une nuit d'exception. A la poursuite d'une femme fantomatique et aimée, sur les traces de Jean Cocteau qui leur a volé l'argument d'un opéra, ils sillonnent la nuit parisienne, de la Closerie des Lilas au Père-Lachaise, de l'Opéra Garnier à la banlieue rouge. Dans les méandres de la Ville Lumière, ils vont rebondir de caboulots en night-clubs et se laisseront entraîner dans une valse canaille durant laquelle ils croiseront Chagall et les époux Delaunay, Man Ray, Toulouse-Lautrec, Cab Calloway, Berthe Sylva, Picabia, Abel Gance, Chaplin ou encore la mémoire d'Apollinaire. Dans cette course folle, ils vont refaire le monde, rêver de gloire, pêcher le grand requin blanc sur les rives de la Seine, se promener à dos de girafe ou partir vers l'inconnu à bord d'une locomotive Pacific. Ces deux hommes, dont le génie n'est pas encore reconnu, se nomment Blaise Cendrars et Erik Satie. Ensemble, ils vont se trouver et se perdre, tenter de réenchanter le monde, jusqu'au bout de la nuit.

Les règles d'usage

par Joyce Maynard
Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L'espoir s'amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre. Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie chez son père biologique qu'elle connaît à peine - et idéalise. Son beau-père et son petit frère la laissent partir le coeur lourd, mais avec l'espoir que cette expérience lui sera salutaire. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle délaisse les bancs de son nouveau collège et, chaque matin, part à la découverte de ce qui l'entoure, faisant d'étonnantes rencontres : une adolescente tout juste devenue mère, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune à la marge qui recherche son grand frère à travers tout le pays. Wendy lit beaucoup, découvre Le Journal d'Anne Frank et Frankie Addams, apprend à connaître son père, se lie d'amitié avec sa belle-mère éleveuse de cactus, comprend peu à peu le couple que formaient ses parents - et les raisons de leur séparation. Ces semaines californiennes la prépareront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie ? Retournera-t-elle à Brooklyn auprès de ceux qui l'ont vue grandir ? Emouvante histoire de reconstruction, Les règles d'usage évoque avec brio la perte d'un être cher, l'adolescence et la complexité des rapports familiaux. Un roman lumineux.

Le Zeppelin

par Fanny Chiarello
Cet été-là, la lumière est si crue qu'elle rend tout incandescent. La Maison, car tel est son nom, est une ville banale de province, une image d'Epinal. Ou presque. II est impossible de ne pas évoquer le canal qui la traverse et dans lequel les habitants ont la curieuse manie de jeter tout ce qui leur est cher. Y compris des proches. Peut-être est-ce dß à l'ennui insondable qui semble s'être emparé d'eux. Le passage d'un zeppelin va enfin briser leur quotidien et leurs insignifiantes activités. Car l'ombre qu'il porte au-dessus de leurs têtes entraîne les réactions les plus inattendues et les plus folles, entre panique et dévotion.

L'Homme qui voyait à travers les visages

par Eric-Emmanuel Schmitt
Après La nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, entre suspense et philosophie. Tout commence par une explosion à la sortie d'une messe. Le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage encore, il possède un don unique : voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les êtres minuscules ?souvenirs, anges ou démons- qui le motivent ou le hantent. Est-ce un fou ? Ou un sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l'amener à la rencontre dont nous rêvons tous...

L'innocent

par Christophe Donner
"Je suis sorti de la maison au petit matin, j'ai marché à grands pas sous les platanes du cours Mirabeau, sans pouvoir m'empêcher de sourire. Une chose m'apparaissait sûre et certaine : je n'étais plus le même. Je venais de passer la nuit dans le lit d'une femme, à l'embrasser, la serrer, la baiser, car si cette nuit n'avait pas été celle de l'accomplissement de l'acte sexuel, elle n'en avait pas moins été une nuit d'amour, entière, complète, jusqu'au petit matin frisquet, le reste n'était qu'une question de vocabulaire : est-ce que nous avions fait l'amour ? C'est ce qu'il me semblait puisque j'étais amoureux." Christophe entre dans les années soixante-dix et dans l'adolescence bercé par les idées révolutionnaires de ses parents divorcés, entre qui il va et vient, et la découverte angoissante d'une sexualité dévorante, obsessionnelle. De Paris à Saint-Tropez en passant par la Tunisie, l'adulte qu'il est devenu égraine les souvenirs d'une jeunesse douce-amère à travers le prisme de ses aventures sexuelles. De brefs chapitres qui sont autant de souvenirs, paysages, odeurs, mêlent la voix de l'enfant précoce et de l'auteur qui, quarante ans plus tard, observe avec tendresse et cruauté ce Christophe d'une autre époque. L'école, la famille, la révolution, les vacances, la mer. Autant d'éléments de décor aux scènes que se remémore. Donner avec ce court récit, très intime, qui montre le film irréalisable de sa vie, entre 13 et 15 ans, quand l'amour s'apprenait dans les tourments du sexe.

Lithium

par Aurélien Gougaud
Elle, vingt-trois ans, enfant de la consommation et des réseaux sociaux, noie ses craintes dans l'alcool, le sexe et la fête, sans se préoccuper du lendemain, un principe de vie. Il vient de terminer ses études et travaille sans passion dans une société où l'argent est roi. Pour eux, ni passé ni avenir. Perdus et désenchantés, deux jeunes d'aujourd'hui qui cherchent à se réinventer. Dans un texte crépusculaire, Aurélien Gougaud entremêle leurs voix, leurs errances, leur soif de vivre, touchant au plus près la vérité d'une génération en quête de repères. Un premier roman d'une surprenante maturité, qui révèle le talent d'un jeune auteur de vingt-cinq ans.

L'ultime Humiliation

par Rhéa Galanaki
Parce qu’elles ne se fient plus à la télévision pour apprendre ce qui se passe dans Athènes, Tirésia et Nymphe, deux vieilles dames déjantées, habillées comme si on était en plein carnaval, décident de s’évader, sous le regard inquiet de leur chat Balthazar, du foyer social dans lequel elles vivent pour participer à la manifestation du 12 février 2012. Commence alors une extraordinaire odyssée dans une ville en guerre, où elles retrouvent, opposés dans un face-à-face vertigineux, Takis, qui a rejoint les rangs des néo-nazis de l’Aube dorée et l’anarchiste Oreste. Qu’adviendra-t-il au terme d’un voyage pendant lequel, après s’être perdues dans Athènes au milieu des manifestants, des gaz lacrymogènes, des combats et des incendies ravageant le centre, les deux bonnes femmes auront été réduites à l’état de SDF ? Avec ce très beau roman initiatique qu’est L’Ultime Humiliation, Rhéa Galanaki nous offre un récit saisissant et ambitieux sur la « crise » et les racines du mal, interrogeant ainsi l’identité et la destinée de la Grèce contemporaine.

Repose-toi sur moi

par Serge Joncour
Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n'ont rien en commun si ce n'est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s'en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l'intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l'égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.Dans ce grand roman de l'amour et du désordre, Serge Joncour porte loin son regard : en faisant entrer en collision le monde contemporain et l'univers intime, il met en scène nos aspirations contraires, la ville et la campagne, la solidarité et l'égoïsme, dans un contexte de dérèglement général de la société où, finalement, aimer semble être la dernière façon de résister.

Le son de la machine

Le temps des vendanges

Dictionnaire amoureux du vin

par Bernard Pivot

Les Vins de Jura & Savoie

par Gilles Perret

Le vin pour les nuls

par Ed Mac Carthy
Pour apprendre à servir et conserver un vin, comprendre les étiquettes, différencier un bon vin d'un mauvais, le déguster, en parler, le marier avec un plat. Le point sur les nouvelles nations viticoles émergentes et la mise à jour des vins français et dans le monde. Avec des cartes des vignobles. ©Electre 2015

Vallée du Rhône : Côte Rôtie, Saint-Joseph, Hermitage...

par Jérôme Baudouin

Vins, vignes et vignerons

3.000 accords mets & vins

par Jacques-Louis Delpal
Un guide pour accorder plats et vins de façon idéale, à la fois en partant de la saveur du plat ou de la recette, mais aussi en partant du type de vin ou de l'appellation contrôlée. De grands cuisiniers apportent leurs conseils et leur expérience professionnelle autour de 500 plats et 3.000 vins. ©Electre 2015

Connaître et découvrir tous les vins et vignobles de France

par Véronique Platt

Erotique du vin

par Jean-Luc Hennig

Grands cépages

par Pierre Galet

Le goût et le pouvoir

par Jonathan Nossiter

Mondovino

par Jonathan Nossiter
Sur 3 continents, le réalisateur a enquêté sur les enjeux économiques liés au vin, démontrant que l'Amérique a réussi à imposer un nouveau goût et une manière industrielle de penser le divin breuvage. Côté accusés : les multinationales américaines, leurs alliés argentins ou italiens, le critique Obert Parker et le consultant bordelais Michel Rolland. Côté résistants : une incroyable famille bourguignonne, un caviste new-yorkais et des vignerons sardes, languedociens ou même brésiliens !...

Petit Larousse des vins : connaître, choisir et déguster

Violoncelle

Suite, violoncelle solo, n° 3, Op. 87, do mineur

par Emmanuelle Bertrand

Cello suites

par Johann Sebastian Bach
En écrivant les Six suites pour violoncelle seul, il a inventé un style propre au violoncelle et mis en valeur toutes les possibilités techniques de l'instrument. Au fil des ans, elles sont devenues un monument incontournable de la littérature pour violoncelle auquel tout interprète revient régulièrement. C'est dans cette lignée que s'inscrit la démarche d'Ophélie Gaillard, dont le premier enregistrement de ces Suites, sorti pour le label Ambroisie en 2000, avait reçu les éloges de la critique internationale. Dix ans plus tard, c'est à la demande de Nicolas Bartholomée, directeur artistique du label, qu'elle a accepté de graver une nouvelle version avec un violoncelle de Mattéo Goffriller de 1737.

Concerto pour violoncelle et orchestre, Op. 129, la mineur

par Robert Schumann

Concerto, violoncelle, Wq; 170 (H.432), la mineur

par Carl Philipp Emanuel Bach

Ensemble de violoncelles

par Anthologie

Giovincello

par Edgar Moreau
? 15 ans, le violoncelliste remporte le Prix du jeune soliste au Concours Rostropovitch, et à 17 ans, le deuxième prix du Concours International Tchaïkovski. En 2013, il signe un contrat d'exclusivité chez Erato, et son premier enregistrement paraît en 2014. Révélation soliste instrumental de l'année aux Victoires de la musique classique 2013, il est Soliste instrumental de l'année lors de l'édition 2015. Depuis, Edgar continue de rafler tous les prix et est devenu le chouchou des médias, tant par son talent exceptionnel que par sa jeunesse rayonnante. Aujourd'hui parait un florilège de concertos pour violoncelle réunissant les tubes (le concerto de Haydn ou ceux de Vivaldi) et une première mondiale : le concerto de Carlo Graziano, compositeur contemporain de Haydn, dont vous devez absolument écouter le mouvement lent !

Play : works for cello and piano

par Anthologie
Le premier album de ce jeune musicien juste âgé de 20 ans est une succession de pièces pour violoncelle allant de la transcription vocale au bis virtuose.

Sonate de concert pour violoncelle et piano, op.47, mi majeur

par Charles-Valentin Alkan

Sonate pour arpeggione et piano, D.821

par Franz Schubert

The Essential

par Yo-Yo Ma

vol.2

par Carl Philipp Emanuel Bach
Après l'immense succès du premier volume (Diapason d'or de l'année 2014), Ophélie Gaillard présente un nouveau portrait du fils le plus doué de Jean-Sébastien Bach, Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) avec ses musiciens de Pulcinella.